Auteur Sujet: Calibrage APN  (Lu 361 fois)

Hors ligne Cyril

  • Membre héroïque
  • Messages: 1822
    • Voir le profil
Calibrage APN
« le: 23 novembre 2016 à 13:04 »
Bonjour,

Je vous adresse une recommandation de Jean DELMAS, expert en colorimétrie.

   
   
"....
Bonjour à toutes et à tous.

L'étalonnage ICC d'un appareil d'entrée (appareil de prise de vue ou scanner) est, il est vrai, un sujet que X-Rite a abandonné quand il a substitué iProfiler aux trois logiciels qui l'avaient précédés : ProfileMaker5, Eye-One Match et l'excellent logiciel d'étalonnage d'APN qui s'appelait MonacoDC. La principale raison en est sans doute que la technologie ICC est BEAUCOUP plus difficile à appliquer à un APN que la technologie concurrente DNG mise au point par Adobe pour décrire le comportement colorimétrique des APN dans ses propres logiciels.

Recommandation N° 1 : surtout pour un débutant, lancez vous dans la fabrication de profils d'APN DNG plutôt que dans celles des profils d'APN ICC. Certains experts (mais je pense qu'ils se trompent) jugent même que la technologie ICC est inapplicable à un APN.

Quand on aborde l'étalonnage ICC d'un APN, on rencontre trois principales difficultés :

a - Il est extrêmement difficile de respecter les conditions de prise de vue de la mire attendues par le logiciel d'étalonnage (par exemple PM5), en particulier l'homogénéité de l'éclairement.

b - Il est absurde de baser l'étalonnage sur un fichier de mire défini dans un espace RGB standard (Adobe RGB(1998), ProPhoto RGB...). Il est au contraire impératif de le baser sur un fichier "brut défini dans l'espace du capteur" c'est à dire dématricé mais pas encore converti dans un espace de sortie. Or, les logiciels de développement Adobe sont incapables de produire de tels fichiers. Quant-aux logiciels concurrent, ceux qui savent le faire, ils opèrent cette acrobatie dans des conditions souvent mal documentées, voire mystérieuses.

c - Il est difficile de se procurer un exemplaire du logiciel PM5, qui n'est plus commercialisé depuis plusieurs années... On peut cependant imaginer que X-Rite développe bientôt i1Profiler pour étalonner les APN, puisqu'il l'a déjà fait pour les scanners (avec un module encore assez instable mais donnant des résultats mirobolants).

Recommandation N° 2 : n'envisagez la technologie ICC qu'avec des logiciels de développement qui savent produire des fichiers définis dans l'espace RGB de l'APN. Par exemple DxO et surtout Capture One (lequel dispose d'un astucieux système pour uniformiser l'éclairement du fichier de mire). Et attention, n'oubliez pas qu'un profil établi à partir d'un fichier de mire dématricé par un logiciel de développement, par exemple Capture One, n'est ensuite exploitable que pour des photographies dématricées par le même logiciel !

Recommandation N° 3, quelle mire utiliser ? Certainement pas une mire IT8, produite par un procédé photographique et tout à fait insuffisante. Préférer les mires classiques X-Rite, fabriquées par apport de pigments de natures diverses sur un carton, comme la ColorChecker SG. Le fait que ces mires se limitent en gros à Adobe RGB (1998) n'a guère d'importance vis à vis des autres pièges tendus à l'amateur par l'étalonnage d'APN...."

Vous retrouverez cette recommandation dans cette discussion http://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,220185.msg4945724.html#msg4945724
Le partage est une grande richesse
EOS 7D & 30D + 17/85 IS USM F4-5.6 +Macro 100 F2.8+ 50 F1.8 II + 70/200 IS USM F4 + Pentax Optio 550 + Videur Colorspace Hyperdrice 320 Go+ Flash 430 EX + Dell U2711 +windows 7 64bits + Intel core I7 +8 Go DDR3 + SSD (cache & système) +LR6 + Dxo 10 + CS6 + DPP

Hors ligne michel_d

  • Membre héroïque
  • Messages: 1781
    • Voir le profil
Re : Calibrage APN
« Réponse #1 le: 27 novembre 2016 à 08:17 »
Merci Cyril, pour ce texte très intéressant et utile.
Pour ma part, n'étant qu'un modeste amateur qui n'a pas les contraintes d'homogénéité à la prise de vue d'un professionnel, je n'ai jamais essayé d'étalonner mes APN. Cet article m'incite à continuer ;)
Je pense de toute façon que, pour un amateur, le choix esthétique que l'on fait au moment du développement aura beaucoup plus d'influence sur la balance de couleur et l'équilibre général des tonalités que le profil de l'APN utilsé.  Ainsi par exemple la balance de blanc automatique ne me convient généralement pas dans les lumières chaudes, car elle gomme complètement l'ambiance si plaisante de ces lumières ; le plus souvent je choisis une balance de blanc intermédiaire.
A contrario je suis bien sûr très soigneux sur l'étalonnage de mon écran et des couples papier/imprimante, car ceux-là interviennent en aval du développement et il est donc essentiel de retrouver sur papier ce que je vois sur l'écran (ou du moins aussi proche que possible, car je finis par penser que la stricte identité est une utopie).
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide)

Hors ligne Cyril

  • Membre héroïque
  • Messages: 1822
    • Voir le profil
Re : Calibrage APN
« Réponse #2 le: 27 novembre 2016 à 18:18 »
Bonjour Michel,

L'intérêt du profil d'entrée sur mesure ne se résume pas seulement à la colorimétrie ou à l'ambiance de la photo. Ses courbes remodelées permettent d'extraire plus de détails dans les basses lumières et équilibrer les tonalités supérieures. Un gain de temps lors du post traitement..M. Metairie a réalise un excellent post sur son site où il explique l'intérêt d'un profil had oc

http://www.cmp-color.fr/DNG-ADOBE.html
Le partage est une grande richesse
EOS 7D & 30D + 17/85 IS USM F4-5.6 +Macro 100 F2.8+ 50 F1.8 II + 70/200 IS USM F4 + Pentax Optio 550 + Videur Colorspace Hyperdrice 320 Go+ Flash 430 EX + Dell U2711 +windows 7 64bits + Intel core I7 +8 Go DDR3 + SSD (cache & système) +LR6 + Dxo 10 + CS6 + DPP

Hors ligne michel_d

  • Membre héroïque
  • Messages: 1781
    • Voir le profil
Re : Calibrage APN
« Réponse #3 le: 29 novembre 2016 à 13:55 »
Merci Cyril; je vais lire ça avec intérêt :)
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide)