Auteur Sujet: balance des blancs pour paysages  (Lu 495 fois)

Hors ligne yonder

  • Membre confirmé
  • Messages: 72
    • Voir le profil
    • imagepassion
balance des blancs pour paysages
« le: 10 avril 2018 à 13:05 »
Je trouve que la balance des blancs est difficile à maitriser en photographies de paysages. Je shoot en Raw et utilise Lightroom pour la régler en Postproduction. C'est pourquoi j'ai réglé une fois pour toute mon appareil en lumière du jour. Une première fois, j'ai photographié en même temps que le paysage une charte de gris neutre, à différentes heures. Au développement dans LR, je l'utilise avec la pipette pour corriger et ai enregistré ce paramètre prédéfini de développement, que j'applique pour tous les paysages shootés aux heures correspondantes. Ceci me donne une première approche "objective" pour mes images. Je corrige ensuite éventuellement la BB pour obtenir l'effet souhaité, sachant qu'il y a une part d'interprétation "suggestive" lié aux conditions météo, au besoin d'exprimer une atmosphère "ressentie". Ces photos ne sont donc pas un reflet exact de la scène. Je ne suis pas dans la reproduction d'un tableau ou la représentation d'un vêtement pour un catalogue de vente. Que pensez vous de ma démarche et de l'application à cette photo ? (sur un forum, on juge une dominante violette)
Menton,littoral-017.jpg by Jacques Dufrenoy, sur Flickr

En ligne michel_d

  • Membre héroïque
  • Messages: 2088
    • Voir le profil
Re : balance des blancs pour paysages
« Réponse #1 le: 10 avril 2018 à 22:20 »
Une première remarque : en RAW le réglage de la BB sur le boitier n'a aucune influence sur le fichier RAW.
Ta démarche me semble intéressante. Idéalement il faudrait utiliser une charte gris neutre à chaque séance de prise de vue, mais ce serait très fastidieux; ton idée est donc séduisante.
Je suis tout à fait d'accord avec toi pour dire qu'il y a une part d'interprétation subjective. C'est flagrant par exemple quand on photographie en intérieur en lumière artificielle ; si l'on utilise la pipette pour faire une BB parfaite sur un gris neutre on obtient une image beaucoup trop froide qui ne rend pas du tout l'ambiance chaude que l'on attend d'une telle photo. Personnellement je commence toujours par utiliser la pipette, puis je ramène les curseurs un peu en arrière.
Concernant la photo que tu présentes, je trouve moi aussi qu'elle a une dominante violette, particulièrement visible sur les nuages. Mais peut-être est-ce que tu as voulu ?
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide)

Hors ligne Yves-ch

  • Membre héroïque
  • Messages: 1345
    • Voir le profil
    • Mon Flikr
    • E-mail
Re : balance des blancs pour paysages
« Réponse #2 le: 11 avril 2018 à 07:11 »
Avec les dernières versions de LR Classic 7.3 et en conjugaison avec ACR 10.3 On peut générer des Profils de développement personnels, alors si les Profiles proposés par Adobe ne conviennent pas à 100%, on peut facilement définir ces propre profiles depuis CameraRaw, ils seront automatiquement reconnus et utilisables dans LR Classic, idem pour les paramètres personalisé. Dès maintenant les 2 logiciels partageant les mêmes dossiers de stockage pour ces 2 applications. Pour voir comment faire, Google sera votre guide, il y a déjà de nombreux tutoriels et vidéos.
Galeries publiques :
https://flic.kr/ps/2bTjQo

Yves
RAW évangéliste.
Imac 27'' +TB Fusion Drive OSX 10.13.1 RAM 16 Go LR CC2015 à jour + PS CC2017 à jour IntuosPro 5M
Olympus OM-D e-5M MK II

Hors ligne ongalain

  • Membre héroïque
  • Messages: 906
    • Voir le profil
    • agb.83 photos sans prétention.
Re : balance des blancs pour paysages
« Réponse #3 le: 11 avril 2018 à 08:33 »
Bonjour Yonder

Deux petites remarques :

  • Tu ne précises pas si tu calibres ton écran avant de faire tes retouches
  • Ne prend pas en compte, ce que l'on te dis sur les forums, bien souvent les commentaires sont faits à la va-vite.

Si tu crées une dominante de couleur, c'est ton choix. Personne ne dis rien, quand, par exemple, dans le film Vidock, les façades sont vertes, les noirs bleutés ou le ciel orange/vert https://goo.gl/images/VAifXh.



Alain
C'est en forgeant qu'on devient forgeron
donc
c'est en mouchant qu'on devient moucheron...