Logo X-Transformer

Bonjour à tous,

Je n’utilise pas d’appareils Fuji, mais je sais que Lightroom a du mal à dématricer les fichiers .RAF des capteurs XTrans – ce qui est le cas de la majorité des logiciels d’ailleurs, puisque tous ont opté pour une adaptation de leur moteur plutôt que de le réécrire.

En effet, les utilisateurs se plaignent fréquemment de l’effet d’aquarelle qui de manifeste dans certains détails, comme la végétation, sans parler d’artefacts en tous genres. Sans vouloir m’étendre sur la concurrence (Capture One s’en tire un peu mieux et DxO a renoncé), il existe un certain nombre de programmes qui fournissent de très bons résultats, et notamment Iridient Developer qui, malheureusement, n’existe que sur Mac et oblige, de toute façon, à jongler pour tout intégrer au flux de travail dans Lightroom (on notera que Raw Therapee et Photo Ninja ont également une bonne réputation sur les fichiers X-Trans).

D’où l’idée de Brian Griffith, son développeur, de proposer un module externe appelé Iridient X-Transformer, qui va convertir les fichiers .RAF en DNG, avec deux avantages à la clé : d’une part, vous bénéficiez de la qualité du traitement des fichiers raw Fuji par Iridient Developer et, d’autre part, vous récupérez un fichier quasiment identique à un brut que vous pouvez exploiter dans le flux de travail Lightroom.

Interface X-TransformerL’interface de X-Transformer

 

Le flux de travail est très simple : transférez vos images de la carte mémoire à votre ordinateur, sélectionnez-les puis convertissez-les avec X-Transformer. Ensuite, importez-les dans Lightroom et traitez-les comme n’importe quel autre fichier raw. Vous pouvez également passer par la synchronisation de dossier ou l’édition externe, mais ces méthodes me semblent moins pratiques.

À ce stade du développement du plug-in, difficile de savoir si Iridient va également exploiter la possibilité de commander l’ouverture de fichiers raw dans d’autres programmes, à partir de Lightroom, comme DxO OpticsPro, Photo Ninja ou Luminar savent déjà le faire. Lors du processus de conversion, vous aurez accès à un certain nombre de réglages, dont deux méthodes d’interpolation, l’une plus détaillée (avec le risque de renforcer les artefacts et le bruit) et l’autre, plus douce.

Fig01

Fig 01 – Option favorisant l’extraction de détails (fichier original ouvert dans Lightroom à gauche, conversion X-Transformer à droite, zoom 100 %).

- Cliquez pour agrandir -

Fig02

Fig 02 – Même chose que la figure précédente, mais conversion « smooth » (douce).

Concrètement, qu’est-ce que ça donne ? D’abord, je tiens à relativiser à propos du dématriçage de fichiers .RAF dans Lightroom : sur les forums et sur certains sites, on l’annonce comme étant catastrophique. Je pense qu’il faut prendre quelques pincettes, d’autant qu’Adobe n’a pas ménagé ses efforts au cours du cycle de la version 6, et que la différence va surtout se voir au niveau de l’extraction de détails par défaut.

Effectivement, quand on zoome dans les images, on s’aperçoit que, dans les DNG issu de X-Transformer, les détails sont mieux restitués, notamment dans le lointain en mode détaillé (Fig 01), avec une différence moins évidente en mode doux (Fig 02). Je constate aussi, sur les images mises à disposition par Richard, qu’un bon réglage d’accentuation du .RAF dans Lightroom permet d’obtenir des résultats assez proches de X-Transformer et que, surtout, si Lightroom a effectivement tendance à l’effet aquarelle dès qu’on pousse le curseur Gain, c’est également le cas avec le DNG issu de X-Transformer (Fig 03).

En tout cas, même en poussant un peu les réglages d’accentuation, l’image X-Transformer est un peu mieux restituée (Fig 04) . Bref, X-Transformer semble être une solution prometteuse, qui va évoluer au fur et à mesure des bêtas. Il faudra donc que vous procédiez à vos propres essais, avec des images que vous connaissez bien, et n’hésitez-pas à me soumettre des exemples parlants.

Fig03

Fig 03 – L’effet d’aquarelle peut aussi se manifester sur les images converties avec X-Transformer en mode « détail » (ici à droite, zoom 200 %).

Fig04

Fig 04 – Tentative d’alignement de l’image Lightroom avec renforcement de netteté (à gauche).

Notez que X-Transformer propose de nombreuses options, dont la possibilité d’empêcher toute réduction de bruit et accentuation à l’ouverture dans Lightroom, ce qui correspond aux choix par défaut, ce qui est une très bonne chose. Il y a également des options de gestion de métadonnées, de nom de fichier et de dossier de destination. Sachez que, lors d ela conversion, les métadonnées sont intégralement conservées, ce qui est un bon point.

Pour l’instant, X-Transformer est en version expérimentale (bêta) et sous Windows. Une version Mac sera disponible dans quelques semaines et, à l’avenir, il n’a pas exclu qu’Iridient applique le principe à d’autres appareils que els Fuji, ce qui permettrait de profiter de la qualité de ce programme de développement raw. Vous pouvez suivre les évolutions et télécharger X-Transformer ici.

Pour information, X-Transformer peut être utilisé avec n’importe quel logiciel prenant en charge les fichiers DNG dont Bridge, bien sûr, et Photo Mechanic.

J’espère sincèrement que, grâce à X-Transformer, les utilisateurs et fans de Fuji et de Lightroom arriveront à réconcilier les deux objets de leur passion. N’hésitez pas à donner vos impressions ici, sur le forum ou dans le groupe Facebook.

Merci !

Gilles.

Un grand merci à Richard Olier pour ses images.

 

 

Catégorie: Général // Vous pouvez suivre les commentaires de cet article en vous abonnant à son flux, ici.

31 commentaires sur l'article “Iridient X-Transformer dématrice les fichiers raw Fuji pour Lightroom”


  1. Par Richard, le 21 janvier 2017 à 20:48

    Merci Gilles pour ce retour très intéressant concernant ce plug’in.
    Il permet d’avoir de manière quasi-automatique un bon rendu au niveau des détails les plus fins.
    En triturant les curseurs de netteté dans LR avec un fichier RAF d’origine on s’approche très grandement de cette qualité.
    Le contraste s’avère légèrement différent, ce qui modifie légèrement l’appréciation de netteté lorsque l’on compare un RAF travaillé et un DNG Iridient.
    Je conseille à chacun d’essayer ce plug’in afin de voir si celui-ci vous donne satisfaction.
    Le prix reste raisonnable: 30€.


  2. Par Gilles, le 21 janvier 2017 à 23:05

    En ce qui me concerne, j’ai quand même un sérieux doute sur la qualité d’image des capteurs X-Trans. Je n’ai jamais vu une telle bouillie dans les détails, quels que soient la marque d’appareil et le logiciel utilisé.


  3. Par JanPol, le 22 janvier 2017 à 0:19

    Bonsoir. Je possède un XT1. Essai rapide pour voir, en utilisant X-Transformer en émulation Windows 10, et en important le dng dans Lightroom 6CC sur iMac.
    Il y a clairement un mieux en examinant le fichier à 100%, l’effet de « pâté » des RAF dans les tons de sous-bois, que l’on pouvait atténuer un peu en utilisant le profil « Provia standard » sur le RAF, est vraiment diminué avec le dag, l’image est plus agréable. Pas le temps d’essayer sur d’autres photos, je continuerai la semaine prochaine.
    Jean-Paul


  4. Par Davancens Michel, le 22 janvier 2017 à 10:17

    Merci Gilles pour cette très intéressante information.
    Depuis que j’ai fait l’acquisition d’un X100 d’occasion je dois avouer que mon Pentax K5 et mon gros sac photo restent le plus souvent à la maison ! Je vais donc essayer ce plug-in dès que j’aurai un moment et j’essaierai de donner un feed back ici.


  5. Par Michel Davancens, le 22 janvier 2017 à 10:26

    J’ai à peine posté mon précédent commentaire que je suis pris d’un doute. Mon X100 est de la première génération (X100 et non X100S ou T); si ma mémoire est bonne son capteur n’était pas encore X-Trans; il faut que je vérifie cela. Du coup cela pourrait expliquer pourquoi je ne me retrouve pas dans la critique de Gilles sur la « bouillie dans les détails ».
    Le couple LR6 / X100 fait mon bonheur et ne me pose pas de problème, si ce n’est sur l’exposition qui est parfois, mais pas toujours, beaucoup trop sombre après l’importation, mais très facile à corriger (ne serait-ce que par une tonalité auto). Je n’ai jamais réussi à comprendre ce qui se passe; je suspecte le mode « Dynamic Range »,mais je n’ai pas réussi à le démontrer.

    Michel D.


  6. Par Gilles, le 22 janvier 2017 à 10:31

    En fait, Michel, j’ai un doute et je me pose sérieusement la question de savoir si les logiciels de dématriçage sont les seuls incriminés dans l’effet aquarelle (voire bouillie), et si le concept même des capteurs X-trans y est pour quelque chose. C’est pour ça que j’ai fait appel aux utilisateurs d’appareils Fuji et de dire ce qu’ils en pensent avec leurs propres images. Iridient Developer est la référence pour le dématriçage Fuji (avec Photo Ninja) mais en mode de conversion détaillé, on retrouve également ces artefacts.


  7. Par Gilles, le 22 janvier 2017 à 11:08

    Le X100 a un capteur CMOS, mais il ne s’agit pas de technologie X-Trans qui est arrivée avec les générations suivantes.


  8. Par aubert, le 22 janvier 2017 à 11:45

    Aucun probleme à dematricer un xtrans depuis lr 6, les reglages à adopter sont juste d’une finesse difference des fichiers raw des autres marques. Une « surcouche » donc totalement inutile pour ma part.


  9. Par aubert, le 22 janvier 2017 à 11:47

    il n’y a pas de probleme avec s caoteurs xtrans. Pas plus qu’avec les autres. Une legende urbaine d’il y a 3 à 4 ans quand les software n’etaient pas prets et qui perdure sous la plume maligne de beaucoup de hoaxer


  10. Par Gilles, le 22 janvier 2017 à 11:56

    Il n’en reste pas moins que l’effet d’aquarelle existe bien, et chacun est libre de faire du déni, ou de l’ignorer… après tout, tout le monde ne donne pas dans la photo de paysages forestiers. Quant aux hoaxers, je serais curieux d’avoir des liens. J’imagine mal un hoaxer perdre son temps avec le microcosme de la photographie en général, et celui des lightroomistes et fujiistes en particulier :-)


  11. Par Richard OLIER, le 22 janvier 2017 à 12:06

    lightroom 6/cc a sacrément amelioré le rendu.
    Les JPEG Fuji restent une référence en terme de rendu et l’on n’est moins agressé visuellement par l’effet bouillie de pixels.
    bouillie de pixel et autre artefact si finalement ne se voient pas au tirage.


  12. Par Gilles, le 22 janvier 2017 à 12:10

    Oui, et je pense même que Fuji collabore avec Adobe sur ce sujet, comme semble le confirmer les nombreux profils d’entrée de simulation Fuji disponibles dans Lr. Par contre, Richard, as-tu les JPEG équivalents aux raw que tu m’as envoyés. Je serais curieux de comparer.


  13. Par Richard, le 22 janvier 2017 à 12:55

    Oui Gilles, tu as reçu dans l’archive ZIP, les JPEG natifs.


  14. Par Gilles, le 22 janvier 2017 à 14:56

    Arf, mais oui, bien sûr.


  15. Par JanPol, le 22 janvier 2017 à 23:15

    Essai rapide fait avec un RAF de mon XT1 typique de sous-bois (feuilles, troncs, racines et eau).
    Si l’on examine la photo à 100%, le dng produit par X-Transformer et importé dans LR6CC est clairement mieux défini que le raf, même traité avec le profil d’entrée Provia Standard qui est celui que j’utilise le plus souvent. En particulier, l’effet que moi j’appelle « pâté » dans les tons de vert et de brun est nettement moins présent.
    Mais sur un tirage 10×15 ou 13×18, la différence ne saute pas aux yeux. A suivre en fonction de l’évolution de cette bêta, mais si Fuji collabore avec Adobe… pour les raf et aussi j’espère pour les profils objectifs.
    Les jpeg sortis par le XT1 sont certes excellents, mais ce sont des jpeg et on peut donc beaucoup moins intervenir dessus.
    Jean-Paul


  16. Par Gilles, le 23 janvier 2017 à 8:36

    @ Jean-Paul
    Quels profils d’objectifs ? Lightroom corrige les objectifs Fuji automatiquement en se basant sur les informations inscrites par l’appareil dans les métadonnées des fichiers RAF. C’est le cas de la plupart des hybrides et compacts haut de gamme. Lightroom tient également compte des modes DR de Fuji.


  17. Par Norbert, le 23 janvier 2017 à 11:38

    Ancien canoniste, j’ai basculé sur Fuji en 2013 et m’en trouve très bien. Autrefois inconditionnel du format RAW, la qualité des jpeg fuji m’a tellement bluffé que j’utilise pratiquement exclusivement ce format (même si je continue à shooter en raw jpeg). Les quelques fois où j’utilise les RAF, le développement se fait dans Iridient via LR.


  18. Par Gregoire, le 23 janvier 2017 à 22:28

    Trés bon article merci du partage je ne connaissais pas x transfomers


  19. Par JanPol, le 24 janvier 2017 à 1:35

    @ Gilles,
    Dans LR, module Développement, panneau Corrections de l’objectif, si je veux « Activer le profil de correction », LR ne me propose pour la marque Fuji que le modèle X100 et des Fujinon 50 ou 55mm, et pas mon merveilleux 18-135. Y-a-t-il quelque chose que je n’ai pas compris ?
    @Norbert j’avais arrêter de shooter en raw jpeg car je ne m’en sortais pas pour gérer les deux types de fichier, mais je pense qu’on peut les empiler automatiquement à l’importation dans LR ? Je vais essayer…
    Merci
    Jean-Paul


  20. Par Gilles, le 24 janvier 2017 à 15:06

    Jean-Paul, si vous avec Lr6, sélectionnez un raw fait avec votre XT-1 et le zoom 18-135, et regardez si vous voyez un pictogramme « i » dans le panneau Corrections de l’objectif. Si oui, cliquez dessus.


  21. Par JanPol, le 24 janvier 2017 à 19:06

    Vu, je n’avais pas jusqu’ici eu la curiosité de cliquer dessus ! Merci de cette information.

    Jean-Paul


  22. Par Richard, le 24 janvier 2017 à 19:11

    Lightroom corrige automatiquement les défauts optiques. C’est écrit dans le panneau.
    Il y a des profils lorsque l’on utilisé par exemple un objectif samyang


  23. Par Fabrice Bacchella, le 26 janvier 2017 à 23:18

    Il est écrit sur le site d’Iridient :
    This transforms the camera sensor’s X-Trans or Bayer color filter information to produce a full color RGB image.

    Donc c’est pas vraiment un raw, ça me semble plus proche d’un TIFF 16bits.


  24. Par Gilles, le 27 janvier 2017 à 8:51

    Fabrice, personne n’a dit que c’était un raw, mais c’est bien plus qu’un simple TIFF 16 bits figé une fois pour toutes.


  25. Par Cocagne, le 28 janvier 2017 à 17:35

    Bonjour à tout le monde et une bonne année puisqu’il est encore temps de le souhaiter.
    Par simple curiosité ce progrès dans le dematrissage, si on peut appeler ça comme ainsi, concerne t il aussi les vieux capteurs Fuji des S5 pro?


  26. Par Fabrice Bacchella, le 30 janvier 2017 à 0:42

    Il y a quoi de plus dans un DNG RGB qu’un TIFF ? Sachant que le format DNG est une variante de TIFF, que le format TIFF peut contenir autant de chose qu’un PSD ? Dans ce contexte, je ne voit pas trop ce que signifie « figé une fois pour toute »


  27. Par Gilles, le 30 janvier 2017 à 8:01

    @ Cocagne

    Je ne pense pas.


  28. Par Gilles, le 30 janvier 2017 à 8:09

    Dans le cas de la conversion DNG par X-Transformer, on conserve la réversibilité et la souplesse de la correction de l’exposition, de la récupération des HL et BL, de la balance des blancs et du rendu final des couleurs, conformément aux spécifications du format proposé par Adobe. Dans le cas d’un TIFF, tous ces éléments sont appliqués et le rendu final n’est pas réversible et, donc, il est « figé ».


  29. Par Gérard Rouy, le 14 février 2017 à 14:49

    J’ai un Fujifilm X100S et, sur Lr CC, je n’ai jamais trouvé cet « effet d’aquarelle » des RAF… Je suis au contraire scotché par la netteté des fichiers qui sortent de cette machine. J’aimerais joindre un fichier mais je ne sais pas comment faire.


  30. Par JanPol, le 17 mars 2017 à 10:57

    Bonjour,
    Je reprends ce fil pour signaler la sortie d’une beta3 d’Iridient Transformer, et surtout l’existence dorénavant d’une version Mac.
    Je confirme que cet outil améliore le développement des RAF, sur les textures végétales, mais aussi sur des photos architecturales avec un meilleur piqué apparent, qui me parait bien lié à un meilleur traitement du RAF et pas à une accentuation a posteriori… à suivre !
    Jean-Paul M


  31. Par Gilles, le 19 mars 2017 à 9:35

    Merci JeanPol, je ferai une courte annonce sur le blog.


Faire un commentaire