Mode DNG iOS10

Sélection du format JPEG ou DNG

Bonjour à tous,

Redémarrage timide sur le blog, après de nombreuses semaines de silence, pour vous annoncer, avec 24 heures de retard, que Lightroom Mobile 2.5 permet enfin la prise de vue en raw avec vos iPhone et iPad, à condition de faire la mise à jour vers iOS 10 et, surtout, de disposer des appareils compatibles, c’est-à-dire iPhone 6s, 6s+ et SE, ainsi que iPad Pro 9,7″. Bien entendu, l’iPhone 7 et 7+ sont pris en charge.

Je n’ai pas pu tester la prise de vue en raw, pour la bonne et simple raison que ni mon iPhone 5s, ni mon iPad Pro 12″ (merci Apple) ne sont compatibles. L’avantage de disposer d’un format raw sur appareil mobile est le même qu’avec un réflex, un hybride ou un compact haut de gamme, celui de disposer d’une plus grande latitude de correction. Vous trouverez quelques explications et exemples sur le blog officiel Lightroom Journal (en anglais).

Par contre, je souligne que le format adopté par Apple est le DNG, comme sur Android, ce qui fait que le format universel d’Adobe est en passe de gagner son pari et de devenir le format raw le plus utilisé au monde. À terme, cela incitera peut-être d’autres fabricants d’appareils photo à rejoindre ceux qui ont déjà adopté le format. Wait and see… l’application est disponible au téléchargement sur l’AppStore.

On notera également l’adoption par Lightroom Mobile de l’espace couleur P3, celui de l’iPad Pro 9,7″ et de l’iPhone 7 et 7+. Cet espace serait plus étendu de 25 % que le sRVB.

Voilà du côté des nouvelles pour l’instant. Rassurez-vous, ça devrait bouger très prochainement côté Lightroom, Adobe n’ayant pas pour habitude de laisser passer la sortie d’un appareil aussi important que le Canon 5D MkIV sans réagir rapidement.

À bientôt !

Gilles.

Lightroom 4 et ACR 7 incorporent les spécifications DNG 1.4 depuis leur sortie, au printemps dernier. 

Bonjour à tous,

Vous savez tous qu’Adobe tente de faire adopter le DNG comme format Raw universel et même de le certifier ISO. Pour accompagner la publication des spécifications DNG 1.4 – adoptées depuis plusieurs mois par Lightroom 4 – Tom Hogarty, responsable du développement de Lightroom, a publié, sur son blog Lightroom Journal, un récapitulatif illustré des nouveautés.

Pour ceux qui ne lisent pas l’anglais, voici un petit résumé:

- Recadrage personnalisé par défaut à la prise de vue: le format DNG 1.4 permet non seulement de conserver les rapports largeur/hauteur personnalisés des boîtiers (4:3, 16:9), mais il offre également la possibilité de retrouver, à tout moment, le format d’image initial correspondant au capteur.

- Transparence : lors de l’assemblage de plusieurs images dans un panorama, on génère forcément des pixels indéfinis en périphérie. Désormais, ces zones indéfinies peuvent être incorporées à un fichier Raw.

- Virgule flottante (HDR) : cette technologie permet d’enregistrer une plage dynamique étendue dans les fichiers (virgule flottante à 16 bit permet d’enregistrer l’équivalent de plus de 30 IL, et des centaines d’IL pour le 32 bit).

- Compression avec perte : ce système permet de créer des fichiers au-moins aussi légers que le JPEG, mais de meilleure qualité, tout en conservant la réversibilité du Raw.

Les trois derniers éléments, c’est à dire la transparence, les fichiers à virgule flottante et la compression avec perte des DNG ouvrent des perspectives intéressantes et, jusqu’à confirmation officielle, on peut se demander si cela n’indique pas, dans les futures versions de Lightroom et Camera Raw, de pouvoir assembler des panoramas et fusionner des images à grande plage dynamique, d’autant que Lightroom 4 permet, depuis la version 4.1, de cataloguer et de corriger des fichiers HDR 16 et 32 bits.

Je vous rappelle que le format DNG offre aujourd’hui suffisamment d’avantages pour être utilisé quotidiennement par le photographe. Outre les nouveautés évoquées ci-dessus, le DNG contient des sommes de contrôle permettant la détection de données corrompues, on peut y incorporer le fichier Raw d’origine (NEF, CR2, etc.), tout en conservant les données propriétaires et cryptées, il contient également un aperçu JPEG à la qualité réglable, le codage pour les corrections optiques, les métadonnées sont intégrées (contrairement aux fichiers Raw toujours accompagnés d’un fichier annexe au format XMP)… Dans Lightroom 4, les fichiers DNG peuvent être créés en y incorporant des logiques permettant d’accélérer l’affichage dans le module Développement.

Bref, le DNG est un très bon choix pour le flux de production du photographe, et constitue également un format d’archivage idéal et pérenne, ce qui n’est pas obligatoirement le cas des fichiers Raw des fabricants d’appareils photo.

Si vous voulez lire la documentation officielle complète, allez sur la page dédiée du site Adobe US.

Bon dimanche,

Gilles.

Adobe vient de mettre à la disposition de tous, sur le site AdobeLabs, un codec permettant d’afficher les fichiers DNG dans l’Explorateur et la visionneuse de Windows 7 (32 ou 64 bits).

Bonne journée !

Gilles.

Catégorie: DNG, Général, Windows // 2 commentaires

Bonjour à tous,

Adobe a profité de la sortie de Lightroom 2.4 et ACR 5.4 pour mettre à jour les spécifications DNG qui passent ainsi à la version 1.3. François-Xavier Belloir – FXBelloir pour ceux qui fréquentent le forum (il fait partie des modérateurs) – s’est fendu d’un excellent article sur certains aspects très importants de DNG 1.3 qui dévoilent, sans le moindre doute, ce qui nous attend dans les futures versions De Lightroom.

MàJ : Si vous maîtrisez l’anglais, vous pouvez également lire l’article de DP Review qui explique en détail quels types de corrections seront possibles.

Certains traitements seront appliqués de manière optimale avant le dématriçage et d’autres après. Le document officiel d’Adobe sur les spécifications DNG 1.3 est disponible ici.