2019-05-30_08-37-55

Bonjour à tous,

Comme cela a été signalé par certains membres du groupe depuis hier, une mise à jour de maintenance – Lightroom Classic 8.3.1 – est à votre disposition.
Elle doit régler les problèmes suivants :
- impossible de sélectionner le dossier de destination à l’export ou avec un service de publication ;
- impossible d’exporter une vidéo au format original.

La mise à jour est automatique, sinon, vérifiez dans votre application Adobe Desktop CC.

Bon et long week-end !

Gilles.

Fig00_a

Fig00_b

Lightroom Classic 8.3 et Lightroom 2.3

Bonjour à tous,

Tel un métronome, les mises à jour de l’écosystème Lightroom s’égrènent tous les trimestres, avec son cortège de nouveautés, de corrections de bugs et de prise en charge de nouveaux appareils photo et objectifs.

Cependant, le premier changement qui vous sautera aux yeux est l’abandon pur et simple du suffixe CC dans la dénomination des programmes Adobe, à commencer par Lightroom Classic CC qui devient Lightroom Classic, et l’environnement Lightroom CC (desktop, mobile, web, TV) qui devient Lightroom tout court.

Il n’en reste pas moins que ce nouveau cycle de mises à jour apporte des choses importantes comme l’outil Texture, mais également, côté environnement Lightroom, la possibilité d’inviter quelqu’un à ajouter des photos à l’un de vos albums, ce qui marque la première étape d’une évolution attendue vers le travail collaboratif.

Voici donc les nouveautés – y compris les nouveautés non officielles – de Lightroom Classic 8.3, Lightroom 2.3 et Lightroom pour iOS, Android et ChromeOS 4.3 !

Lightroom Classic et Lightroom

Outil Texture

Du côté des outils, on notera l’arrivée d’un nouveau curseur, appelé Texture, et que vous trouverez soit dans le panneau Réglages de base (section Présence) de Lightroom Classic, soit dans le panneau Effets dans l’environnement Lightroom (CC). Texture a la particularité de renforcer les détails sans booster le micro-contraste, comme le fait le curseur Clarté. Dans les réglages négatifs, il va permettre d’adoucir l’image, mais sans altérer la netteté des détails, contrairement à Clarté qui noie tout dans un effet de nimbé. Ainsi, vous pourrez adoucir la peau de vos modèles sans les transformer en poupées de cire et, d’ailleurs, un nouveau paramètre prédéfini spécifique a été ajouté dans les outils de retouche locale. Curieusement appelé Atténuer la coloration de la peau (Lite), et il met en œuvre un réglage négatif du curseur texture combiné à une légère clarté négative.

Le curseur Texture a un effet subtil et il faut parfois le pousser pour en voir les effets dans des éléments comme la surface de l’eau, le feuillage, etc., et, poussé à fond, il peut générer un halo sombre le long de contours clairs.

Fig01b

Effet du curseur texture

Fig02

Curseur texture au pinceau, avec réglage négatif

Lightroom Classic

Outil Correction de champ plat

Il y a de nombreuses années, Adobe avait mis à disposition un module externe appelé Flat-Field Correction. Désormais, celui-ci est intégré à Lightroom Classic. C’est un outil très spécialisé chargé de corriger des problèmes de dominante couleur asymétrique affectant certains objectifs. Son utilisation exige de prendre, au préalable, une image de calibration, soit sur une surface neutre et unie, soit avec un accessoire de type Expodisc. Une fois importée dans Lightroom, il faudra sélectionner l’image de calibration et les images à calibrer, puis lancer l’outil Correction de champ plat dans le module Bibliothèque > menu Bibliothèque > Correction de champ plat, qui se chargera d’analyser puis d’appliquer les corrections nécessaires sur les nouveaux fichiers DNG qui seront générés dans l’opération.

Nouveautés non documentées

Eh oui, parfois Adobe omet de mentionner des changements qui peuvent avoir beaucoup d’importance :

Sélection automatique du dossier DCIM

Jusqu’à présent, après avoir inséré une carte mémoire, le menu Importer se calait automatiquement sur celle-ci en tant qu’appareil, pour en afficher le contenu. Mais il existait une astuce qui consiste à aller chercher le dossier DCIM, toujours dans la carte-mémoire, mais dans la section Fichiers du menu Importer, ce qui permet d’en afficher le contenu beaucoup plus vite et, surtout, d’importer jusqu’à 2 fois plus vite sur certains ordinateurs. Désormais, la sélection du dossier DCIM est automatique et passer par els routines d’importation du système d’exploitation, au lieu de celles de Lightroom Classic, est désormais le nouveau comportement par défaut.

Fig03

Nouveau comportement par défaut du menu Importer : sélection automatique du dossier DCIM

Conservation du nom original lors du renommage à l’import

Si vous renommez vos images dans le module Bibliothèque, le nom original était conservé et visible dans le panneau Métadonnées. Si les images étaient renommées lors de l’importation, le nom original n’était pas conservé. Avec cette nouvelle version de Lightroom Classic, il est désormais conservé.

Amélioration de la tonalité automatique

Vous devriez constater une amélioration de la tonalité automatique basée sur l’intelligence artificielle (introduite par Lightroom Classic 7.1), notamment au niveau des teintes chair.

Amélioration de la synchro

La synchro des images dans le cloud autorise dorénavant le trafic de plus d’images en même temps, pour améliorer les performances.

Autres

De nombreux éléments d’architecture ont été mis à jour, notamment la lecture des métadonnées de vidéos, l’export au format PDF (modules Diaporama et Livres), le moteur gérant les textes (modules Livres, Impression, Diaporama ainsi que l’éditeur de filigranes) ainsi qu’OpenSSL sur Windows (transmission de photos par e-mail, chargement FTP dans le module Web, chargement d elivres vers Blurb et service de publication Flickr).

Lightroom

Tutoriels intégrés et interactifs (versions desktop et mobile)

Désormais, vous trouverez des tutoriels intégrés et animés dans vos applications, en cliquant sur le point d’interrogation, en haut à droite de la version desktop, ou en passant par la toute nouvelle page d’accueil de la version mobile (iOS et Android), qu’on atteint en tapant sur la maison, en haut à gauche. Le principe de la page d’accueil sera également appliqué à une future version de Lightroom desktop.

Fig04

Accès aux tutoriels intégrés dans Lightroom 2.3

Partager et inviter (desktop, mobile et web)

Tout l’intérêt d’une solution cloud repose sur le travail collaboratif et en voici les prémices avec la fonction Partager et inviter que vous trouverez en cliquant-droit sur un album, ou en tapant sur l’icône des options d’albums sur vos appareils mobiles. L’invitation se fait par e-mail. À ce stade, vous n’aurez pas la possibilité de modifier ou de corriger les images de quelqu’un d’autre mais on peut parfaitement imagine que cela sera possible un jour.

Fig05b

Paramétrage du mode Partager et inviter

Supprimer la frange (desktop)

Les outils de correction manuelle de l’aberration chromatique, tels qu’ils existent depuis longtemps dans Lightroom Classic, sont enfin disponibles dans Lightroom, après avoir cliqué sur le carré situé en haut à droite du panneau Optique. Le principe de fonctionnement est le même, hormis une interface dans le style de cette version de Lightroom, mais vous retrouverez la pipette et les curseurs d’ajustement selon la couleur des franges détectée. Vous trouverez également le curseur Supprimer la frange dans les outils de correction locale.

Fig06

Correction manuelle de l’AC dans Lightroom 2.3

 

Corbeille Cloud (web)

Adobe a commencé l’implantation de la corbeille cloud dans l’environnement Lightroom, à commencer par la version web, qui permet de la gérer quelle que soit la source des images – environnement Lightroom ou collections synchronisées de Lightroom Classic. Lorsque vous supprimez une image dans Lightroom desktop, mobile ou web, celle-ci est mise de côté temporairement, et vous pouvez y accéder dans la section Supprimées de Lightroom pour le web. Les vignettes indiquent le temps restant pour la conservation des images (60 jours maximum) et, bien entendu, vous pouvez les restaurer ou les supprimer définitivement à la main. Cette fonction, indispensable à la protection de vos données, était très demandée.

Fig07

La corbeille cloud dans Lightroom pour le web (photos © Benjamin Favier)

Autres nouveautés (web)

L’interface de la version web a été remaniée, les onglets Partage, Affichage et Collaboration étant remplacés : Partage se trouve dans le menu accessible via l’icône du buste avec le “+”, en haut à droite, tandis qu’Affichage et Collaboration se trouvent sous forme d’icônes en bas à gauche, sous les vignettes. Notez également que le mode Collaboration n’est plus en version expérimentale.

Traitement par lots (mobile, Android)

Vous pouvez copier/coller vos corrections d’une image à d’autres images : tapez sur les 3 points en haut à droite, sélectionnez Copier les paramètres puis retournez en mode grille pour sélectionner les images de destination puis, toujours dans le menu à 3 points, choisissez Coller les paramètres. Notez que cette fonction existe déjà dans la version iOS.

Prise en charge des nouveaux appareils et objectifs

Tous les nouveaux appareils sont pris simultanément en charge par toutes les variantes de Lightroom. À noter l’arrivée des appareils majeurs du moment, comment le Canon RP, les Panasonic S1/S1R, le Ricoh GRIII ou encore el Sony A6400.

Appareils photo :

  • Canon EOS 250D
  • Canon EOS RP
  • Google Pixel 3
  • Google Pixel 3XL
  • Nokia 9 PureView
  • LG V40 ThinQ
  • Panasonic LUMIX DC-FZ1000M2 (DC-FZ10002)
  • Panasonic LUMIX DC-S1
  • Panasonic LUMIX DC-S1R
  • Panasonic LUMIX DC-ZS80 (DC-TZ95, DC-TZ96, DC-TZ97)
  • Ricoh GR III
  • Ricoh THETA Z1
  • Sony A6400
  • Sony RX0 II

 

Prise de vue en mode connecté

  • Canon EOS R

Objectifs :

Monture Canon EF

  • Sigma 28mm F1.4 DG HSM
  • Sigma 28mm T1.5 FF
  • Sigma 40mm T1.5 FF
  • Sigma A 70-200mm F2.8 DG OS
  • Tokina Opera 16-28 mm F2.8
  • Tokina Opera 50mm F1.4

 

Monture Nikon F

  • Sigma 28mm F1.4 DG HSM
  • Sigma 40mm F1.4 DG HSM
  • Sigma 60-600mm F4.5-6.3 DG OS HSM
  • Sigma A 70-200mm F2.8 DG OS HSM
  • Tokina Opera 16-28 mm F2.8
  • Tokina Opera 50mm F1.4

 

Monture Pentax K

  • HD Pentax -DA 11-18mm F2.8ED DC AW
  • HD Pentax X-FA 35mm F2

 

Monture Ricoh

  • Ricoh GR III 18.3mm f/2.8

 

Monture Sigma

  • Sigma 28mm F1.4 DG HSM
  • Sigma 40mm F1.4 DG HSM
  • Sigma 70-200mm F2.8 DG OS HSM

 

Monture Sony FE

  • Sigma 28mm F1.4 DG HSM
  • Sigma 40mm F1.4 DG HSM
  • Sony FE 135mm F1.8 GM
  • Tokina FiRIN 20mm F2 FE AF

Bonjour à tous,

Mise à jour intermédiaire de Lightroom aujourd’hui : Lightroom Classic 8.2.1, Lightroom CC 2.2.1 et Lightroom CC mobile 4.2.1.

Il s’agit de prendre en charge des appareils arrivés sur le marché récemment, il n’y a pas d’autres nouveautés :

- Canon EOS RP
- Panasonic LUMIX DC-FZ1000M2 (DC-FZ10002)
- Panasonic LUMIX DC-S1 et DC-S1R
- Panasonic LUMIX DC-ZS80 (DC-TZ95, DC-TZ96, DC-TZ97)
- Sony A6400 (ILCE-6400)

Vous serez notifiés par votre application Adobe Desktop CC.

À bientôt,

Gilles.

Catégorie: Mises à jour // 1 commentaire

Lightroom Classic 8.2

Lightroom Classic 8.2 (la flèche rouge indique l’extrait d’image utilisé ci-dessous).

Bonjour à tous,

Adobe est en train de déployer les mises à jour de février 2019 pour l’environnement Lightroom (Lightroom Classic 8.2, Lightroom CC 2.2, Lightroom CC mobile 4.2). La notification des mises à jour est automatique, mais n’hésitez-pas à vérifier dans votre application Adobe Desktop CC. N’oubliez pas non plus la mise à jour de Camera Raw, en version 11.2, pour maintenir la compatibilité maximale dans votre flux de travail Lightroom + Photoshop.

Lightroom Classic 8.2

La nouveauté la plus importante, et qui, au passage, devrait réjouir les utilisateurs d’appareils Fuji à capteur X-Trans, est la nouvelle fonction Accentuation des détails, qui permet de dématricer les fichiers raw à l’aide de nouveaux algorithmes reposant sur les technologies d’intelligence artificielle et de réseaux de neurones. Le but, ici, est de fournir des images plus détaillées et débarrassées d’artefacts sur les détails les plus fins, aussi bien sur les images prises avec des capteurs à matrice de Bayer et à capteurs X-Trans. C’est une opération qui demande pas mal de puissance, et qui génère un fichier DNG au volume conséquent (2 à 4x plus volumineux), car il contient aussi les données images originales. Les cartes graphiques sont mises à contribution, et disposer d’un modèle haut de gamme ou d’un eGPU (carte graphique externe) sera un avantage certain. Autre limitation : cette fonction a besoin des frameworks d’intelligence artificielle des tous derniers systèmes d’exploitation et, donc, macOS 10.13 et Windows 10 (1809) au minimum.

Accentuation des details

Exemple des progrès de restitution des micro-détails  sur un fichier raw issu d’un Fuji X-T2 à capteur X-Trans, et traité avec Accentuation des détails et ses algos d’intelligence artificielle. 

Loupe accentuation des detailsLa loupe de l’outil Accentuation des détails.

Le jeu en vaut-il la chandelle ? Clairement, cette fonction n’a pas été conçue pour votre flux de travail au quotidien, et vous devrez la réserver à la sélection de vos meilleures images. Si les gains, pourtant réels, peuvent être très subtils avec les capteurs à matrice de Bayer, ils sont  spectaculaires sur les fichiers Fuji X-Trans, comme vous pouvez le voir dans l’exemple illustré ici. Bien entendu, il faudra tenir compte du compromis rapidité/qualité mais cela permet aux propriétaires d’appareils Fuji de ne plus perdre de temps à traiter leurs images soit hors de Lightroom, soit en passant par un plug-in spécialisé comme X-Transformer. De ce fait, Lightroom, grâce à cette fonction, devient la nouvelle référence en termes de qualité de dématriçage des images Fuji.

Pour y accéder, cliquez-droit sur une image et sélectionnez Accentuation des détails. Une loupe va s’afficher, montrant le détail de l’image à 400 %. Cliquez dessus pour comparer rapidement l’image, entre le dématriçage standard et celui de l’accentuation de détails. Vous pouvez vous déplacer dans la vignette, et zoomer en arrière pour vous repositionner. La loupe indique également la durée estimée de création du fichier DNG. Si vous sélectionnez plusieurs images au préalable, la conversion s’effectuera sans passer par la loupe. Notez que Accentuation des détails est également disponible dans Lightroom CC (version desktop).

Après les appareils Canon, l’équipe de développement de Lightroom continue le chantier de refonte de la prise de vue en mode connecté, cette fois pour les appareils Nikon, avec plus de stabilité, de rapidité et la possibilité de changer les réglages de prise de vue (vitesse, ouverture, sensibilité) directement dans Lightroom. La commande d’accès dans le menu Fichier est de nouveau unique (il y avait, dans les versions précédentes, une commande spécifique à Canon.. Vous trouverez également une option de désactivation de l’avance automatique, et les options d’importation automatique permettent de créer ou choisir une collection de destination.

Capture connecteeNouvelles options de capture connectée et importation automatique.

Pour finir, un petit ajout dans le module Cartes : le champ Élévation comprend un bouton permettant d’extraire manuellement l’altitude. Jusqu’à présent, si cette information n’était pas présente dans les coordonnées GPS enregistrées dans les métadonnées de l’image, elle était automatiquement récupérée via la recherche d’adresses (activée dans les Paramètres du catalogue), ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

Extraction altitude

Extraction de l’information d’élévation (altitude).

Lightroom CC 2.2

La version cloud de Lightroom, outre la fonction Accentuation des détails décrite dans le paragraphe précédent, propose un certain nombre d’évolutions importantes, comme la fusion HDR, l’assemblage de panoramas et l’assemblage combiné panorama et HDR. L’histogramme dispose enfin d’indicateurs d’écrêtage et, si vous cliquez dessus, vous pourrez afficher les zones concernées dans l’image, à l’aide d’un masque rouge (hautes-lumières écrêtées) et/ou d’un masque bleu (tons sombres écrêtés).

Indication ecretage

Indication d’écrêtage dans l’histogramme et dans l’image.

Commande fusion de photos Lr CC

Interface assemblage panos

Fusion de photos.

L’outil Réglage de la cible a également été ajouté, mais avec une interface différente de celle de Lightroom Classic. Vous pouvez l’activer soit dans la courbe (section Lumière), soit dans le mélangeur de couleurs (section Couleur), et passer de l’un à l’autre dans la barre qi s’affiche en bas de l’image. Lorsque vous placez l’outil dans l’image, le pointeur se transforme en pastille, accompagnée, dans le cas du mélangeur de couleurs, par un ou deux pastilles colorées, selon les teintes survolées, ou, dans le cas de la courbe de tonalité, par un libellé indiquant la plage de luminosité (ombres, hautes lumières, etc.). S’il s’agit de la courbe à points, l’outil est accompagné d’une seule pastille présentant le niveau de luminosité de la partie de l’image survolée. Pour effectuer la correction, il suffit de cliquer et de déplacer la souris latéralement. Pour la couleur, un curseur est affiché, avec la plage de couleur correspondant à celle activée dans le mélangeur de couleur et, pour la courbe, le curseur est en niveaux de luminosité (sombre à gauche, lumineux vers la droite).

Reglage de la cible couleur

Outil Réglage de la cible du mélangeur de couleurs…

Reglage de la cible lumiere

… et de la courbe (et la barre de l’outil Réglage de la cible).

Enfin, vous pouvez désactiver la vue Personnes dans les Préférences (onglet Général). Les visages déjà identifiés et regroupés seront conservés, mais vos images ne seront plus analysées par les algorithmes de recherche de visages.

Desactiver vue Personnes

Option de désactivation du mode Personnes.

Lightroom CC pour mobile

Côté version iOS, vous pouvez collecter des photos arbitrairement et les partager sans avoir à créer un album au préalable. Pour cela, sur iPhone, tapez sur les 3 points en haut à droite, choisissez Sélectionner, tapez sur les photos concernées afin de les sélectionner puis, en bas, tapez sur Partager et choisissez Partager sur le web. Saisissez un titre et choisissez vos options de partage puis, en haut à droite, activez le partage.

Partage arbitraire

Interface du partage arbitraire.

Pas de nouvelles fonctions pour la version Android/Chrome OS mais, dans les deux cas, beaucoup de travail est en cours au niveau de l’architecture des applications, afin de les préparer à accueillir très bientôt, de nouvelles fonctions.

Nouveaux matériels pris en charge

Cette fois-ci pas de nouveaux boîtiers, sauf pour la prise de vue connectée, et peu d’objectifs.

Prise de vue connectée

  • Nikon Z6
  • Nikon Z7

Nouveaux objectifs

  • Nikon AF-S  500mm f/5.6E PF ED VR
  • Nikon AF-S 500mm f/5.6E PF ED VR + 1.4x
  • Nikon AF-S 500mm f/5.6E PF ED VR + 1.7x
  • Nikon AF-S 500mm f/5.6E PF ED VR + 2.0x

 

 

 

Fig01aLightroom Classic CC 8.1… avez-vous remarqué le petit changement ?

Bonjour à tous,

Voici donc les mises à jour de l’ensemble de l’écosystème Lightroom (Classic CC 8.1, CC 2.1, iOS/Android 4.1), parues la nuit dernière. Sans oublier celles de Camera Raw (version 11.1) et, pour ceux qui souhaitent continuer à utiliser leur ancienne version de Lightroom avec des appareils récents, vous disposez également de DNG Converter 11.1.

Désormais, les mises à jour sont automatiques et, sinon, vous pouvez en vérifier le statut et procéder manuellement à l’installation via votre application Adobe Desktop CC.

Vous trouverez une description détaillée de cette mise à jour dans mon article publié sur le site du Monde de la Photo !

À bientôt !

Gilles.