Article mis à jour lundi 24/10 à 9h20 (ajout de l’affichage des mots-clés dans Lr Web).

Bonjour à tous,

Voilà enfin les nouveautés tant attendues de Lightroom, dévoilées lors de la conférence Adobe MAX 2017, ce 18 octobre 2017. Toutes les applications de l’environnement Lightroom sont mises à jour avec, toutefois, un certain nombre de gros changements dont voici les points essentiels :

  • Un changement d’image de marque, c’est-à-dire le branding, avec Lightroom qui devient Lightroom Classic CC.
  • Le projet Nimbus devient Lightroom CC.
  • Lightroom CC prend la tête d’un environnement regroupant également Lightroom CC iOS et Android (ex Lightroom mobile) et Lightroom CC Web.
  • Lightroom Classic CC ne fait pas partie de l’environnement Lightroom CC : le premier est désormais la solution pour gérer sa photothèque sur ordinateur, le second est la solution pour gérer sa photothèque dans le cloud. Toutefois, il y a des ponts entre les deux.
  • Arrêt de la licence perpétuelle, désormais Lightroom ne sera disponible que par abonnement.
  • Adobe continuera le support de Lightroom 6 version licence perpétuelle jusqu’à fin 2017. Une version 6.13 avec prise en charge du Nikon D850 est imminente (26 octobre).

Devant le nombre de nouveautés, je ne pourrais pas entrer dans tous les détails mais voici un condensé de ce qui vous attend, programme par programme. Pour les offres commerciales, je n’ai pas encore tous les détails, mais voici ce à quoi vous pouvez vous attendre :

  • Abonnement « CC pour photographes », dont le principal changement est l’ajout de Lr CC (ex Nimbus) avec 20 Go de stockage standard et, bien sûr, les mises à jour, Lightroom Classic CC, Lightroom CC, Lightroom CC iOS/Android, Lr CC Web, Photoshop CC, diverses apps mobiles, toujours 11,99 € TTC par mois (et 23,99 € avec 1 To de stockage additionnel – 17,99 € pour les abonnés actuels pour la 1ère année).
  • Abonnement Lr CC : Lr CC (ex Nimbus) avec 1 To de stockage standard, Lightroom CC, Lightroom CC iOS/Android, Lr CC Web, 11,99 € TTC par mois (et donc, pas de Photoshop ni Lr Classic dans la formule).
  • Il y aura également des forfaits pour augmenter le stockage jusqu’à 10 To (infos à venir).
  • La page officielle avec les tarifs.

Lightroom Classic CC

2017-10-18_11-44-30

Lightroom Classic CC, désormais que sur abonnement.

Il va donc falloir s’y habituer, le Lightroom historique, que nous connaissons tous depuis plus de dix ans devient Lightroom Classic CC. Bien qu’appelé Lightroom 7 en interne et dans certains documents, le programme ne sera désormais disponible que par abonnement. Dès que la mise à jour sera déployée sur les serveurs, vous devriez en être notifié via l’application Creative Cloud CC. D’ailleurs, cette dernière va également être mise à jour, et Lightroom profitera ainsi d’un mécanisme de mise à jour plus fiable.  Ne cherchez pas « 2018″ dans le nom du programme, ce concept de millésime est dorénavant abandonné.

Lightroom Classic CC continue d’être la solution de choix pour la gestion des images sur votre ordinateur. Il ne fait pas partie de l’environnement Lightroom CC, mais continuera à communiquer avec lui, notamment pour la synchronisation des collections, comme vous aviez l’habitude de le faire pour retrouver vos images sur vos appareils mobiles ou dans l’interface web. En fait, l’ancienneté de l’architecture ne permet pas, pour des raisons techniques, d’aller plus loin en termes de synchronisation et de communication avec le cloud, ce qui constitue l’une des raisons qui a poussé Adobe à développer le projet Nimbus, devenu Lightroom CC à partir d’aujourd’hui.

Il y a quelques mois, Adobe avait annoncé qu’elle donnait la priorité à l’amélioration des performances. C’est ce que propose Lightroom Classic, et vous devriez vous rendre compte assez rapidement des progrès dans le domaine. Cela dit, il s’agit d’un travail de longue haleine, et les équipes de développement vont poursuivre ces efforts. Côté nouvelles fonctions, vous allez profiter du nouveau flux d’importation basé sur les Jpeg incorporés aux fichiers Raw, comme toutes les visionneuses rapides, ainsi que le Masque de gamme de couleur et de luminance, qui permet des sélections plus précises en retouche locale.

Amélioration des performances

2017-10-18_12-03-24Toutes les options liées aux performances ont été regroupées dans Préférences > Performances.

De nombreuses pistes ont été explorées pour rendre Lr Classic plus fluide :

  • La synchronisation vers le cloud est automatiquement mise en pause lors d’une importation (en effet, la synchro exige une part importante des ressources processeur), puis réactivée à la fin.
  • La vitesse de création d’aperçus standard  se fait dorénavant en parallèle de la copie des fichiers, ce qui n’était pas le cas auparavant. En effet, Lightroom ne démarrait la création d’aperçus qu’une fois la copie terminée et, d’ailleurs, vous pouvez retrouver ce comportement en cochant une option dans les Préférences. Par rapport à Lightroom 6, je constate globalement des temps d’importation divisés quasiment par 2 (tests sur fichiers 5D MkIV et 7D MkII).
  • La création d’aperçus Standard, 1:1 et dynamiques est également en net progrès à l’importation, à condition d’avoir au minimum un processeur quadricœur (quad core).
  • Si vous avez l’habitude d’importer avec des aperçus Minimum, le passage d’une image à l’autre en mode Loupe, dans le module Bibliothèque, est plus fluide.
  • La version PC de Lr Classic intègre de nouvelles API qui accélèrent le rendu des images en mode Grille, en mode Loupe et dans le Film fixe.
  • Le premier passage du module Bibliothèque au module Développement, parfois assez long, est plus rapide.
  • Par défaut, la cache Camera Raw, qui sert à stocker les aperçus du module Développement, passe de 1 à 5 Go (le maximum étant de 200 Go).
  • Désormais, la taille des aperçus haute résolution stockés dans la cache Camera Raw est liée aux aperçus standard créés en mode Auto lors de l’importation (le mode Auto adapte les aperçus à la résolution native de votre écran). Ainsi, le rendu d’images sera plus rapide si vous utilisez le mode Développement rapide, et cela devrait particulièrement bien se ressentir sur des écrans de plus de 2K.
  • Le passage d’une image à l’autre dans le module Développement est plus rapide, avec nettement moins de temps de chargement pour activer els outils. Cela a été rendu possible par la mise en cache de l’histogramme, gourmand en ressources, et par une mise en cache des fichiers originaux dans la RAM, avec des résultats vraiment effectifs à partir de 16 Go de RAM.
  • Lightroom bénéficie de la 2e génération de l’accélération GPU, avec un impact direct sur le passage d’une image à l’autre, sur la fluidité de la retouche locale et du pinceau correcteur et la réactivité des curseurs. Pour en bénéficier, vous devez utiliser au minimum macOS 10.11 et Windows 10.0.14393.$, ainsi qu’une carte graphique avec 1 Go de VRAM au moins.
  • Amélioration significative, notamment pour les catalogues volumineux, du temps de chargement dans le module Bibliothèque, ainsi qu’un démarrage de Lightroom plus rapide.
  • La fusion de catalogues est également plus rapide.
  • Si vous faites des séries de fusion d’image, celles-ci ne démarreront que si l’activité CPU ne dépasse pas une certaine limite. Concrètement, grâce à cela, Lightroom devrait rester réactif lorsque vous procédez à plusieurs assemblages.
  • Amélioration du temps de suppression des collections.
  • L’historique de développement est dorénavant compressé, pour limiter la prise d’embonpoint du catalogue.

Bien entendu, les effets de ces améliorations vont dépendre des machines et des configurations. Néanmoins, il y a 2 points importants à retenir de cette liste :

  1. Côté hardware, Lightroom tirera mieux parti d’ordinateurs équipés de processeurs quad core, de 16 Go de RAM et de cartes vidéo de 1 Go minimum.
  2. Certaines améliorations mettent en œuvre des technologies qui n’existent que dans les versions les plus récentes de macOS et Windows. N’hésitez pas à les mettre à jour.

Importation et flux de travail avec aperçus incorporés

2017-10-18_11-51-31

2017-10-18_11-51-59

Importation en mode aperçus incorporés.

Pour répondre aux critiques récurrentes, Lr Classic propose enfin l’importation et un vrai flux basé sur les aperçus JPEG intégrés aux Raw. C’était déjà possible, mais Lightroom finissait toujours par remplacer les aperçus incorporés par les aperçus avec le rendu Adobe Standard. Aujourd’hui, vous pouvez enfin importer et trier vos images encore plus rapidement.

Dans ce nouveau flux de travail, Lightroom conserve les aperçus incorporés tant que :

  • vous ne créez pas d’aperçus Standard ou 1:1 dans le module Bibliothèque,
  • vous ne passez pas dans le module Développement,
  • vous n’activez pas l’option dans les Préférences qui autorise Lightroom à générer ses propres aperçus en tâche de fond, pendant les périodes d’inactivité.

Grâce à ce flux de travail, vous n’aurez plus à rougir des performances des visionneuses spécialisées, performances qui s’expliquent par le fait qu’elles reposent sur les aperçus incorporés. J’ai moi même réalisé de nombreux tests dans lesquels Lr Classic égalait, voire surpassait Photo Mechanic. Pour l’utiliser, il suffit de sélectionner, dans le panneau Gestion des fichiers du menu Importer, de sélectionner Créer des aperçus > Fichier annexe incorporé. en cours d’importation, le Centre d’activité de Lightroom affiche une barre de progression pour la copie de fichiers et une autre pour la récupération des aperçus incorporés. Dans le module Bibliothèque, les images concernées portent un pictogramme à double-flèche. Si vous cliquez sur ce pictogramme, une boîte de dialogue vous propose de convertir l’aperçu incorporé en aperçu standard.

2017-10-18_11-54-00

2017-10-18_11-54-28

En mode aperçus incorporés, les images affichent un pictogramme particulier. En cliquant dessus vous pouvez convertir en aperçu standard avec le rendu Adobe.

Notez qu’il y a également quelques limitations, et vous devrez procéder à quelques essais :

  • Ce flux profite surtout aux fichiers Raw incorporant des aperçus pleine taille, ce qui n’est pas le cas de toutes les marques et de tous les modèles d’appareil photo (notamment les hybrides).
  • Si votre appareil photo ne produit pas d’aperçus incorporés de taille suffisante, prenez vos photos en Raw+JPEG. En effet, dans ce cas, si la taille d’aperçu incorporé est inférieure de 50 % à celle du fichier brut, Lightroom va se rabattre automatiquement sur les JPEG.
  • N’oubliez pas que les aperçus incorporés ont le rendu du fabricant de l’appareil photo, pas de Lightroom et, donc, vos images prendront un aspect différent dès que vous quitterez ce mode de travail.
  • La qualité des aperçus incorporés est en général moindre que celle des aperçus haute-qualité de Lightroom, ce qui est particulièrement visible quand on zoome.

Masque de gamme

2017-10-18_11-57-10

Masque de gamme de couleur activé

2017-10-18_11-57-53

Pipette de prélèvement.

2017-10-18_11-59-22

Même avec une sélection de départ grossière, seul le ciel a été corrigé.

Le masque de gamme de luminance et de couleur, intégré aux outils de retouche locale, est un excellent moyen de faire des sélections précises de portions d’images, selon leur plage de luminosité ou de couleur. En sélectionnant l’une de ces dernières, vous pourrez corriger un élément sans avoir à faire un fastidieux travail au pinceau, ou sans avoir à jongler avec plusieurs filtres gradués ou radiaux. Le masque de gamme de luminance dispose d’un curseur Luminance, constitué de deux demi curseurs indépendants permettant de régler la plage tonale, et d’un curseur Lissage pour contrôler la diffusion sur les contours. Le masque de gamme de couleur, quant à lui, dispose d’une pipette de sélection de couleur et d’un curseur Niveau pour moduler l’étendue de la correction aux couleurs proches de celle qui a été sélectionnée. La pipette fonctionne par clic, ou en traçant une zone de prélèvement rectangulaire. Avec la touche Maj enfoncée, vous pouvez effectuer 5 prélèvements, par exemple pour tenir compte des variations d’un ciel bleu.

Comment s’en servir concrètement ? Par exemple, prenant le cas d’un ciel bleu à retravailler : soit vous travaillez au pinceau en détourant les nuages et le paysage, soit vous appliquez un filtre gradué, puis vous passez le pinceau soustractif là où vous ne voulez pas modifier l’image, tout cela étant en général fastidieux et chronophage. Voici comment faire avec le masque de gamme de couleur :

  1. Activez le pinceau de retouche, sans régler de curseur, et peignez largement sur le ciel, peu importe si vous recouvrez les nuages et une partie du paysage.
  2. Activez le masque de game de couleur, en bas du panneau et, avec la pipette, prélevez de 1 à 5 points du ciel, en tenant compte des éventuelles variations de luminosité et du bleu.
  3. Ajustez les curseurs souhaités (Exposition, saturation, etc.) : seul le ciel est affecté.

Pour faciliter le travail, vous pouvez également vous servir de l’incrustation de masque pour voir quelle zone de l’image sera affectée, en manipulant les curseurs du masque de gamme couleur et luminance. Sinon, maintenez la touche Alt/Option enfoncée tout en utilisant les curseurs Niveau ou Luminance et Lissage : l’image bascule en noir et blanc, ce qui vous permet de voir quelles parties de l’image sont affectées ou pas (comme pour les curseurs de tonalité ou d’accentuation).

2017-10-18_12-02-16

2017-10-18_12-02-36Les curseurs de masque de luminance permettent de sélectionner avec précision la page tonale à traiter dans ce filtre gradué

Processus V4

Fondamentalement, le moteur de rendu de Lightroom Classic ne change pas. Il faut dire qu’il est très performant en termes de dynamique, et que les progrès attendus concernent plutôt le rendu de base et les profils d’entrée, ce qui sera pour plus tard. En attendant, on passe quand même à un nouveau processus, le v4, qui intègre des éléments nécessaires au fonctionnement optimal du masque de gamme et du masquage automatique amélioré.

La dénomination des processus change également, désormais, on a, comme vous pouvez le voir dans le panneau Étalonnage de l’appareil photo, les processus V4 (actuel), V3 (ex 2012), V2 (ex 2010) et V1 (ex 2003). Et donc, ce qu’il faut retenir :

  1. Le millésime par années est remplacé par la dénomination Vx.
  2. Toute nouvelle image importée passe au processus V4.
  3. Les images déjà présentes restent à leur processus, sauf si vous les convertissez.
  4. En utilisant le masque de gamme ou le masquage automatique, vos images basculent en V4.
  5. V3 est compatible avec le masque de gamme et le masquage automatique, au prix d’un rendu qui peut être légèrement différent.

Autres changements et améliorations

2017-10-18_11-50-06

Comme à chaque mise à jour majeure, de nombreuses petites améliorations ou nouveautés secondaires font leur apparition :

  • Migration de catalogues Photoshop Elements 2018.
  • Après importation, le tri par défaut des images est Date de capture au lieu d’Ordre ajouté.
  • Meilleur lissage des bords du pinceau.
  • En retouche locale, masquage automatique plus précis (processus V4).
  • Dans le menu Exporter > Métadonnées, ajout de l’option Tout sauf les informations Camera Raw.
  • Dans le menu Importer, filtrer par type de fichier (enfin !!!) et inversion de l’ordre d’affichage.
  • Mise à jour du framework pour la vidéo et les diaporamas.
  • Mise à jour des modules de prise de vue en mode connecté aux derniers standards (mais pas de nouvelles fonctions).
  • Amélioration de la lisibilité des informations d’emplacement non validées dans le module Cartes.
  • Pour la prise en charge de nouveaux appareils et objectifs, voir à la toute fin de l’article.

Lightroom CC

Qu’est-ce que Lightroom CC ?

2017-10-18_15-27-25

Lightroom CC (ex Nimbus)

Il s’agit tout simplement d’un environnement de travail qui inclut :

  • Lightroom CC, un logiciel pour ordinateur.
  • Lightroom CC pour appareils mobiles sous iOS et Android.
  • Lightroom CC Web, une interface pour navigateur Web.

Lightroom CC pour ordinateur est donc un tout nouveau programme, qui avait été présenté furtivement lors de la conférence Adobe MAX, en 2016, et qui est tout simplement la version commerciale du projet Nimbus, dont le développement a commencé il y a plusieurs années, avec une phase de test qui a débuté au printemps 2016.

Que les choses soient claires d’entrée de jeu : Lightroom CC est tout aussi révolutionnaire que ne l’étaient Lightroom et Aperture en leur temps, en 2005 et 2006. Il s’agit, pour résumer, d’une déclinaison de Lightroom dont le but est de tirer avantage du cloud pour faciliter le travail des photographes. Ici, finies les complications de Lightroom, sur lesquelles beaucoup d’utilisateurs butent : importation, choix de la destination des images, catalogue, dossiers, collections… Tout cela a été revu dans Lightroom CC. Si la phase d’importation existe toujours, l’utilisateur n’a plus à se soucier de l’endroit où seront stockées les images : les originaux, c’est-à-dire les fichiers raw sont chargés dans le cloud, sur les serveurs d’Adobe, et tout ce que vous avez à faire est de créer des albums pour classer vos images à votre guise. Un filtre se charge de classer et retrouver vos photos par date, sans que vous ayez à créer de dossiers chronologiques.

2017-10-18_15-31-26

Lightroom CC en mode correction d’images, avec film fixe.

Toutes les photos que vous importez dans Lightroom CC, tous les albums et dossiers (il s’agit de dossiers virtuels regroupant les albums, équivalents aux collections de Lr Classic) sont synchronisés avec les sessions de Lr CC sur vos autres ordinateurs, sur vos appareils mobiles et dans Lr Web. Ce qui signifie que n’importe quelle action – organisation, gestion, mots-clés, correction, retouche – sera automatiquement répercutée dans toutes vos autres sessions, quel que soit le sens, quel que soit l’appareil sur lequel vous travaillez.

Côté traitement des images, Lightroom CC reprend la plupart des outils du module Développement de Lightroom Classic, à quelques exceptions près. Pour cette version, il n’y a pas encore de courbe ni de virage partiel, alors qu’elle figure sur la version mobile, mais quasiment tout le reste y est, y compris la retouche locale et la suppression des poussières. Vous y trouverez aussi les paramètres prédéfinis, et vous pourrez même y copier ceux de Lightroom Classic.

Du point de vue de l’exportation, Lightroom CC reste limité au JPEG et au format original, avec génération de fichiers XMP. Vous avez également un mode d’exportation Facebook, et la possibilité d’utiliser Photoshop comme éditeur externe. Pas d’impression pour l’instant, on peut imaginer que ça finira par arriver dans une future mise à jour.

Pour le flux de travail, l’interface est simplifiée : deux volets latéraux, l’un pour la gestion, l’autre pour la correction des images, le mode Grille (vignettes carrées ou en mosaïque), le mode Loupe, zoom 1:1 et comparaison avant/après basique, ainsi qu’un film fixe défilant. Les outils de tri sont inspirés de ceux de Lightroom Classic, avec les marqueurs et la note en étoiles. Il n’y a pas de libellés de couleur. Attention, les raccourcis clavier ne sont pas les mêmes : pour le tri, le PUX de Lr Classic devient ZUX.

Le moteur de traitement des images est le même que Lightroom Classic et Camera Raw et, donc, vos images auront le même aspect et conserveront les mêmes réglages d’un appareil à l’autre. Si vous corrigez l’exposition de 0,5 IL dans l’une des applications de Lr CC, la correction sera synchronisée partout ailleurs.

Lightroom CC version Desktop autorise également la gestion d’images stockées localement, sur le disque dur de votre choix. Vous pouvez aussi bien gérer des images stockées dans le cloud qu’en local, et les vignettes affichent les statuts correspondants. Attention toutefois, lorsque vous importez des images dans le cloud, elles sont en transit sur votre disque dur pendant un certain temps, et donc indiquées comme étant stockées localement, jusqu’à ce que le transfert soit définitif. Mais vous n’avez pas à vous préoccuper de ça. Dans les Préférences, vous pouvez régler le taux d’occupation du disque dur, mais, dans la plupart des cas, ça ne sera pas nécessaire car Lr CC s’en occupe et ne bloque pas votre capacité de stockage local.

2017-10-18_15-40-42

Différentes indications et statut de synchronisation et de stockage.

Comment définir exactement Lightroom CC ? Très grossièrement, il s’agit de la version ordinateur de Lightroom Mobile. Il a été développé pour répondre à des besoins auxquels Lightroom Classic ne peut plus faire face en raison de l’ancienneté de son architecture.

Cohabitation Lightroom CC/Lightroom Classic

Je l’ai clairement indiqué au début de cet article : Lightroom Classic ne fait pas partie de l’environnement Lightroom CC, mais il peut communiquer avec lui. En effet, et comme vous avez peut-être eu l’occasion d ele faire avec la précédente version de Lightroom, vous pouvez synchroniser des collections pour partager vos photos. Mais qu’en est-il exactement ? Voici un récapitulatif sous forme de questions/réponses, qui, je le pense, éclaircira le mode de fonctionnement de tous ces programmes :

  • Peut-on synchroniser des collections de Lr Classic dans l’environnement Lr CC : OUI.
  • Les albums de Lr CC apparaissent-ils dans Lr Classic : OUI.
  • Les dossiers de Lr CC apparaissent-ils dans Lr Classic : NON.
  • Y a-t-il une différence entre albums et collections : NON (collection est la terminologie de Lr Classic, album celle de Lr CC).
  • Peut-on enfin synchroniser des collections dynamiques ou des dossiers de Lr Classic dans Lr CC : NON (et peu probable que cela arrive un jour).
  • Lors de la synchronisation de Lr Classic vers Lr CC, y a-t-il transfert des originaux : NON (uniquement des aperçus dynamiques).
  • Si on importe des originaux dans Lr CC, seront-ils transférés dans Lr Classic : OUI.
  • Si on importe des originaux dans Lr CC, et que ceux si existent déjà dans Lr Classic, seront-ils quand même transférés : OUI (sous forme de copies virtuelles).
  • Les corrections sont-elles synchronisées : OUI (dans les deux sens).
  • Les métadonnées sont-elles synchronisées : OUI (mais toutes ne sont pas visibles dans Lr CC, mais vous pouvez utiliser les champs Titre et Légende dans les deux sens).
  • Les mots-clés sont-ils synchronisés : OUI dans le sens Lr Classic > Lr CC, NON dans l’autre sens (pour des raisons techniques).
  • Les mots-clés hiérarchiques de Lr Classic sont-ils visibles dans Lr CC : NON (Lr CC ne gère pas les mots-clés hiérarchiques, qui seront donc « aplatis »).
  • Les libellés couleur de Lr Classic sont-ils transférables dans Lr CC : NON (Lr CC n’utilise pas de libellés de couleur, mais ceux-ci sont convertis en mots-clés : rouge, bleu, jaune, etc.).
  • Peut-on migrer le catalogue Lr Classic dans Lr CC : OUI (mais une seule fois, on ne peut pas recommencer).
  • Peut-on migrer plusieurs catalogues Lr Classic dans Lr CC : OUI.

Quels sont les scénarios d’utilisation ?

Peut-on faire cohabiter Lr Classic et Lr CC, et utiliser les deux ? Voyez les scénarios suivants :

  1. Lr Classic et Lightroom CC sur le même ordinateur : dans ce cas, la gestion des images sera redondante, avec risques de confusion. À exclure.
  2. Lr Classic et Lightroom CC sur deux ordinateurs différents : Lr CC remplacera avantageusement une 2e session de Lr Classic sur un portable que vous emmenez partout en mode mobile, ça vous épargnera les sessions de fusion de catalogues en revenant de voyage. En déplacement, importez dans Lr CC, travaillez sur vos images, tout sera synchronisé sur votre poste principal resté chez vous.
  3. Utiliser uniquement Lr Classic : vous pouvez vous passer de Lr CC version ordinateur, et continuer à synchroniser vos collections et vos appareils mobiles.
  4. Utiliser uniquement Lr CC : même chose que le scénario 3, vous travaillez entièrement avec toutes les déclinaisons de Lr CC, sans avoir à installer ni utiliser Lr Classic.

Les nouveautés de Lightroom CC pour mobile 

IMG_B2503079EB7C-1

Lr CC iOS (v3.0) sur iPad

Lightroom CC pour mobile continue ses avancées à un rythme effréné, avec la version 3.0 pour iOS  et 3.1 pour Android (notez qu’il ya toujours un décalage entre les deux versions, celle pour iOS étant plus avancée que Android) :

Pour iOS :

  • Dossiers (pour regrouper des albums).
  • Refonte de l’interface, adaptée aux appareils concernés (smartphone ou tablette).
  • Bouton flottant bleu pour l’accès à la caméra et à la pellicule, et s’adaptant au défilement.
  • Recherche sur contenu de l’image globale ou par album.
  • Focus peaking à la prise de vue.
  • Pilotage plus lent et plus précis des curseurs en éloignant le doigt.
  • Filtrage par date de prise de vue.
  • Mise en pause manuelle de la synchro.
  • Aperçus dynamiques par défaut pour la synchro.
  • Import/export gestionnaire de fichiers (iOS 11).
  • Glisser/déposer (iPad et iOS 11).
  • Saisie de mots-clés.
  • Copier/coller de mots-clés.
  • Marquage des mots-clés synchronisés.
  • Les images rejetées sont grisées dans la grille.
  • Retour de la pipette de balance des blancs.
  • Nouvel icône de l’environnement Lr CC.

Pour Android :

  • Recherche basée sur le contenu de l’image.
  • Pinceau de retouche.
  • Albums hiérarchiques.
  • Refonte de l’interface pour tablette et Chromebook.
  • Exportation au format original.
  • Paramètres prédéfinis.
  • Mots-clés.
  • Import à partir de la galerie native de l’appareil.

Les nouveautés de Lightroom Web :

2017-10-18_15-56-58

Lightroom Web en mode « Best photos » (expérimental).

L’interface de Lr CC dans votre navigateur n’est pas en reste puisque Lr Web propose de nouvelles fonctions, et continue à servir de laboratoire pour les nouvelles technologies :

  • Refonte partielle de l’interface pour s’aligner sur les autres applications Lr CC.
  • La recherche basée sur le contenu et mettant en œuvre Sensei n’est désormais plus expérimentale.
  • Création d’une galerie Web avec de multiples albums.
  • Dossiers pour créer des albums hiérarchiques.
  • Infos de stockage et de synchro visibles en cliquant sur le nuage.
  • Nouvel aperçu de technologie : Best photos analyse et vous suggère les meilleurs photos (mise en œuvre des technologies de machine learning Sensei).
  • Lr Web affiche les mots-clés saisis dans les autres applications Lr CC (mais ne permet pas encore la saisie).

2017-10-18_16-02-24

Création de galeries web multiples.

Prise en charge des nouveaux matériels :

Appareils photo (* prise en charge préliminaire) :

  • Canon EOS M100*
  • Casio EXILIM EX-ZR4100
  • Casio EXILIM EX-ZR5100
  • Fujifilm X-E3
  • Nikon D850
  • Olympus OMD E-M10 Mark III
  • Samsung Galaxy S8
  • Samsung Galaxy S8+
  • Sony RX0 (DSC-RX0)**
  • Sony RX10 IV (DSC-RX10M4)*

Prise de vue connectée :

  • Nikon D7500
  • Nikon D5600
  • Canon EOS 77D
  • Canon EOS 800D (T 7i)

Objectifs :

Apple

  • Apple iPad Pro (10.5-inch) back camera 3.99mm f/1.8 (DNG+JPEG)
  • Apple iPad Pro (10.5-inch) front camera 2.87mm f/2.2
  • Apple iPad Pro (12.9-inch) back camera 3.99mm f/1.8 (DNG+JPEG)
  • Apple iPad Pro (12.9-inch) front camera 2.87mm f/2.2

Canon EF

  • SIGMA 14mm F1.8 DG HSM A017
  • SIGMA 20mm T1.5 FF HIGH-SPEED PRIME
  • SIGMA 24mm T1.5 FF HIGH-SPEED PRIME
  • SIGMA 24-35mm T2.2 FF ZOOM
  • SIGMA 24-70mm F2.8 DG OS HSM A017
  • SIGMA 35mm T1.5 FF HIGH-SPEED PRIME
  • SIGMA 50mm T1.5 FF HIGH-SPEED PRIME
  • SIGMA 85mm T1.5 FF HIGH-SPEED PRIME
  • SIGMA 135mm T2 FF HIGH-SPEED PRIME
  • TAMRON 18-400mm F3.5-6.3 Di II VC HLD B028E
  • Zeiss Milvus 1.4/35 ZE

Canon EF-S

  • Canon EF-S 35mm f/2.8 MACRO IS STM

Nikon F

  • KMZ Tair 11A 135mm F2.8
  • Nikon AF-P DX NIKKOR 10-20mm f/4.5-5.6G VR
  • Nikon AF-P NIKKOR 70-300mm f/4.5-5.6E ED VR
  • Nikon AF-S Fisheye NIKKOR 8-15mm f/3.5-4.5E ED
  • Nikon AF-S NIKKOR 28mm f/1.4E ED
  • SIGMA 14mm F1.8 DG HSM A017
  • SIGMA 100-400mm F5-6.3 DG OS
  • TAMRON 18-400mm F3.5-6.3 DiII
  • Zeiss Milvus 1.4/35 ZF.2

Samsung

  • Samsung Galaxy S8 (DNG+JPEG)
  • Samsung Galaxy S8+ (DNG+JPEG) SIGMA
  • SIGMA 14mm F1.8 DG HSM A017
  • SIGMA 100-400mm F5-6.3 DG OS

Sony FE

  • Rokinon/Samyang AF 35mm F2.8
  • Sony FE 100-400mm F4.5-5.6 GM
  • Sony FE 100-400mm F4.5-5.6 GM
  • Sony FE 100-400mm F4.5-5.6 GM
  • Tokina Fi?RIN 20mm F2 FE MF
Catégorie: Abonnement CC, Général, Lightroom CC, Lightroom Classic CC // Vous pouvez suivre les commentaires de cet article en vous abonnant à son flux, ici.

84 commentaires sur l'article “Bienvenue à Lightroom Classic CC et Lightroom CC !”


  1. Par GOLDADLER, le 18 octobre 2017 à 15:26

    Bonjour
    J’ai LR 5 en version cd achetée l’an passé
    Est il possible de s’abonner au nouveau LR sans perdre les catalogues actuellement stockés sur mon Mac
    Merci.


  2. Par Staïesse yves, le 18 octobre 2017 à 15:38

    bonjour,j’ai une ancienne version que j’ai achetée il y a….version 5,2 pourrai-je toujours l’utiliser ?
    merci

    yves


  3. Par Michel Davancens, le 18 octobre 2017 à 15:43

    Merci Gilles pour cette information très complète :)
    Il est évidemment trop tôt pour faire des commentaires, mais une réaction à chaud sur un point de détail : je suis surpris par la disparition des libellés de couleurs, qui me servaient beaucoup pour organiser mon flux de travail et voir au premier coup d’oeil dans quel état se trouve chaque photo. Pour moi c’est une régression regrettable. Mais ce n’est qu’un détail.


  4. Par alain villa, le 18 octobre 2017 à 16:08

    Merci pour ces infos mais quel dommage d’abandonner la license perpétuelle, je me refuse de naviguer dans le cloud, je resterai à Lr 6 dernière version…


  5. Par Nicolas-P, le 18 octobre 2017 à 16:20

    Bye bye Adobe
    Dommage.
    Bonne continuation sans moi.


  6. Par Annick Ligeonnet, le 18 octobre 2017 à 16:43

    bonjour,
    J’ai suivi, jusqu’ici, adobe sans crainte et sans rechigner. J’utilise photoshop depuis longtemps et lightroom depuis la version d’essai. Mais là j’avoue que je suis un peu perdue et en même temps j’ai un peu peur. La version abonnement lightroom et photoshop me convient très bien, mais au vu de l’évolution du logiciel on peut s’attendre à la disparition de lightroom CC classic ; et là j’ai un problème, en tant qu’amateur payer un abonnement ne me gène nullement mais par contre je n’ai aucunement envie de mettre mes photos sur le serveur d’adobe (entre autre pour cause de réseau). Il va donc falloir sérieusement penser à migrer : c’est dommage.


  7. Par Martin, le 18 octobre 2017 à 16:46

    Je voudrai savoir quelle est la version qui remplace ma version actuelle LR 6 licence perpétuelle, c’est à dire:
    -Les originaux stockés sur mon disque dur (dossier images)
    -les clichés développés(traités) sur mon disque dur (dossier image spécifique)
    Donc quel type d’abonnement simple (LR uniquement).
    Ai je bien compris que le logiciel n’était pas sur mon ordinateur mais chez Adobe ?
    Certes cette démarche m’inspire une confiance limitée mais hélas c’est une logique commerciale de contrôle des clients qui ne me laisse pas le choix autre que de soumission ou d’abandon de cet outil auquel je me suis habitué (LR de la version 2 à la version 6).


  8. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 17:20

    Oui Nadia, dès que votre abonnement est validé, et après avoir installé la nouvelle version de Lr, votre catalogue Lr 5 sera automatiquement mis à jour (plus une copie de sécurité).


  9. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 17:21

    Bonjour Michel. Les libellés n’ont pas disparu. Ils n’existent pas dans le nouveau programme.


  10. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 17:23

    Je ne comprends pas très bien Annick. Personne ne vous oblige à utiliser le nouveau programme ni à stocker vos originaux sur le cloud (bien qu’ils seraient plus en sécurité que sur votre ordinateur).


  11. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 17:24

    Martin, relisez l’article à tête reposée :-)


  12. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 17:25

    Oui Yves, tant que votre disque dur ne tombe pas en poussière…


  13. Par Etienne Charlier, le 18 octobre 2017 à 17:49

    Quid du module Livre de LR6 ? Pour lequel, Gilles tu avais même écrit un bouquin ? est-il ENFIN mis à jour pour permettre la création de livres de taille personnalisée ?

    Merci


  14. Par Guillaume, le 18 octobre 2017 à 18:21

    J’ai acheté Lr il y a moins de 2 mois pour anticiper la prise en compte de mon D850. Et bien évidement, adobe a encaissé tout en sachant qu’une mise à jour allait arriver. Et pire, que la licence perpétuelle allait disparaître ! Mon aigreur vis à vis d’adobe à légèrement diminué lorsque j’ai vu lu qu’une mise à jour 6.13 allait voir le jour avait prise en compte du D850. Un boîtier qui me ferai au moins 5 ans. 5 ans d’abonnement, c’est minimum 720€ soit une licence perpétuelle par an.
    La frontière entre l’honnêteté et le piratage est mince et aisément franchissable (dans un sens comme dans l’autre). En plus de perdre des clients, adobe verra une recrudescence de pirate lui rire au nez…


  15. Par Guillaume, le 18 octobre 2017 à 18:25

    Sinon, le coup de pression sur le disque dur et le risque de perte de données qui laisse penser que le cloud, c’est la vie, je me marre. Tout photographe averti est déjà, à minima, équipé d’un support de sauvegarde externe. Pour certains, le NAS est LA solution, pour la photo et pour tout le reste…


  16. Par Richard, le 18 octobre 2017 à 18:28

    Salut,

    Comme je n’ai pas prévu de verser une rente à Adobe, LR 6 sera désormais la dernière version que je vais utiliser pour développer mes RAW.
    Ce sera l’occasion de passer à autre chose. C’est bien dommage, Lightroom avait une place de choix dans mon flux de travail.


  17. Par Christian M., le 18 octobre 2017 à 19:11

    Merci pour ces informations. Et quelques questions qui me viennent à l’esprit :
    1- Que se passe-t-il si on abandonne l’abonnement. Peut-on continuer à utiliser LR Classic (hors développement, cartes) comme actuellement, Photoshop et les données sur le Cloud ?
    2 – Peut-on utiliser son propre cloud avec LR CC ?
    3 – Et y a-t-il des évolutions dans les modules Diaporama et Livres ?

    Quand on vient de LR 6, ce type de migration proposé par Adobe est loin d’être négligeable et mérite réflexion


  18. Par Gilles L., le 18 octobre 2017 à 20:58

    Dommage …
    Je m’y attendais vu les difficultés à trouver la version perpétuelle de LR6 volontairement instaurées par Adobe sur leur site.
    En amateur, l’abonnement est pour moi rédhibitoire.
    Encore une fois, Vraiment dommage …


  19. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 21:04

    Non Étienne, pas de changement, ça n’est réellement pas la priorité pour un concept largement dépassé…


  20. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 21:07

    Guillaume, désolé mais vous me faites bien rigoler à râler pour 12 euros par mois avec votre boîtier à 4000 euros. Quant à la soi-disant perte de clients, vous devriez suivre les publications de résultats trimestriels depuis 3 ans, vous risqueriez d’être surpris.


  21. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 21:08

    Guillaume, oué, mais les photographes qui s’occupent de la sauvegarde sérieusement, il doit y en avoir 1 sur 1000.


  22. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 21:10

    Pourtant, ça fait deux ans que je le dis entre les lignes. Good luck avec la concurrence.


  23. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 21:12

    Hello christian, voici mes réponses :
    1) Oui, Lr Classic continuera à fonctionner de sorte que vous puissiez préparer votre migration éventuelle vers un concurrent… puis votre retour quand vous aurez constaté que ce n’est pas mieux ailleurs.
    2) Non.
    3) Non.


  24. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 21:14

    C’est surtout dommage de se cantonner à une histoire d’abonnement, par rapport à ce qu’apporte aujourd’hui la famille Lightroom.


  25. Par Ehquionest, le 18 octobre 2017 à 21:40

    Et voilà, un temps est révolu, l’heure de se former à autre chose…


  26. Par NicolasAix13, le 18 octobre 2017 à 22:14

    Merci pour cet article de qualité et très précis concernant les évolutions de lr.
    De mon côté je suis également déçu de la politique de location du logiciel.
    Étant amateur et non professionnel le prix est trop élevé pour mon utilisation.

    Alors quelles solutions s’offrent à nous dans un avenir proche?


  27. Par marc labro, le 18 octobre 2017 à 22:29

    enfin !!! :-) super nouvelles, jpg embarqués, masque

    une question cependant.
    j’ai lu :
    This means you can now mask detailed areas, such as trees and make localized HSL-type adjustment, which was previously impossible without moving to Photoshop.

    comment peut-on faire plusieurs paneaux hsl chacun avec une couleur selectionnée (arbres, ciel,…)
    ce serait genial mais seuls les gradients semblent avoir ces masque de luminosite ou de couleur

    merci
    marc


  28. Par marc labro, le 18 octobre 2017 à 22:35

    n’est-ce pas trop tôt pour passer à classic ?
    ils disent d’eesyare sur un catalogue vide mais cela n’a pas de sens. j’ai des milliers d’images dans le catalogue. je migre ou pas pour avoir les masques et aperçus jpg.
    à propos, les aperçus apparaissent sur les anciens jpg aussi ?
    comment cela fonctionne quand on fait un noir et blanc d’un raw ? le fichier embarqué est toujours en couleurs ? NX2 avait des variantes de développement dans le nef

    merci
    marc


  29. Par marc labro, le 18 octobre 2017 à 22:43

    pour répondre à certains à propos de l’abonnement, je paye 10 euros par mois pour avoir LR et photoshop mis à jour sans me tracasser de trouver des versions pirates démodées,… 10 euros/mois c’est deux cafés et qu’est ce que je m’amuse avec ces deux softs
    je suis aussi chez ON1 et je viens de payer 150usd pour la mise à jour 2018 avec extra « plus ». c’est plus dur à sortir d’un coup ça !!! mais l’équipe on1 est si dynamique avec Matt derrière que cela les vaut pour avoir un produit évolutif et pas comme Nik gratuit qui disparait. j’utilise topaz et On1 comme effet artistique, pas comme développeur raw. je trouve que LR est finalement, malgré ses lenteurs, plus fluide que on1 qui laisse souvent son pinceau à la traine derrière moi.

    marc


  30. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 22:57

    @ Eqhuionest

    Et de perdre son temps…


  31. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 22:58

    @ Nicolas Aix13… solution dans un avenir proche : s’abonner.


  32. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 22:59

    Marc, je ne sais pas d’où ça vient ces histoire de HSL mais ici, il s’agi de sélection de couleur ou de plge de luminosité, sur lesquelles on applique une correction.


  33. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 23:00

    J’utilise Lr Classic en prod depuis plusieurs mois et aucun souci pour mon catalogue, bien au contraire.


  34. Par Gilles, le 18 octobre 2017 à 23:01

    Eh oui, Marc, c’est ce que je dis : avant de parler de lenteurs dans Lr, essayez d’autres softs. C’est pas toujours reluisant.


  35. Par Annick Ligeonnet, le 19 octobre 2017 à 0:23

    J’ai bien compris (grâce à vos articles entre autre) que rien ne m’obligeait à utiliser le cloud. D’ailleurs utilisant lightroom depuis ses débuts j’ai bien sûr fait la mise à jour vers lightroom classic. je vous rassure mes photos ne sont pas sur mon ordinateur mais sur un disque externe lui même sauvegardé sur un autre disque et il existe encore une troisième sauvegarde. L’abonnement m’a toujours convenu parfaitement ; le seul point qui me « questionne » est : adobe va t il conserver longtemps deux logiciels ou bien n’en conservera t il qu’un seul lightroom CC. L’avenir nous le dira et en attendant je ne vais pas me priver d’utiliser mes deux logiciels favoris lightroom et photoshop. Et d’ici là ma connection internet sera peut être devenue ultra rapide ;-)


  36. Par jpt, le 19 octobre 2017 à 1:55

    Bonjour Gilles.
    .
    Eh bien merci pou ton super article tres complet (comme d’ab)
    .
    Visiblement, si j’ai bien tout compris, tres peu de nouveauxs outils dans la partie developpement, et meme l’inverse.
    La supperssion du virage partiel, qui te sert à faire bcp e choses, mais bon la encore …ca pourrai passer..
    Mais la suppression des courbes, alors ceci, « ca ne va pas etre possible » comme on dit vers chez moi :) .

    Parce que par exemple lorsque tu à des hls dans ton image en dominante bleue sur une tof (et pas le reste bien sur qui lui est ok), ben a part agir sur la partie bleue sur le haut de la courbe, ben …la je voit pas (sauf en partant dans du masquage au pinceau fastidieux).
    .
    Alors…
    Longue vie à Adobe et leurs licences temporaires, leur dans le clod et le tout vers tout… c’est pas mon truc…mais..
    si ca se vends, c’est que des gens l’achetent, et si ils sonts ravis, tant mieu, il en faut pour tous les gouts.
    .
    Ps surtpout au vu de ton non catégorique au point no2 évoqué à christian, j’ai connu mégauplod (p ex) ou d’autres, lorsque ca ferme (ou autres raisons), tu a eu beau avoir payé, t’est tout nu avec le mouchoir à la main comme seule consolation.
    Seul le nas (enfin au moins deux nas) chez 2 potes sonts la seule solution « viable » et peireine ET securit pour moi….
    apres… chacun son truc.
    .
    Tres bonne journée à toi bien sur.


  37. Par gilles ADT, le 19 octobre 2017 à 8:31

    Merci Gilles pour cette infos circonstanciée. très intéressant ces masque de gamme…. je testerais pour voir si ca marche bien.

    pour l’abonnement je suis bien d’accord que l’on clauqe souvent plus en matériel… et perso ici à la Réunion j’ai un abonnement téléphonique de 15€ pour un service minimum alors 10€ pour LR et PS cela ne me gène pas !

    premier retour suite à la mise à jour vers classic : j’ai de gros ralentissement pour passer d’un image à une autre dans le catalogue… bon je verrais ce soir si cela continue car pas le recul assez important pour juger


  38. Par Bill, le 19 octobre 2017 à 8:31

    Au sujet des abonnements, n’ayant pas d’internet 6 mois par an, pas de possibilité de vérifier la licence mensuelle, pas possibilité d’utiliser LR (si je comprends bien).
    Salut donc…


  39. Par TigerSixSeven, le 19 octobre 2017 à 8:32

    C’est donc pour cela qu’il n’y a plus de lecteurs physiques sur les ordinateurs récents… ;-D
    C’est presque à se demander si on pourra encore s’assoir devant un desktop dans dix ans. La philosophie du commerce de comptoir. J’espère pour vous que vous n’avez pas (encore) mal au dos, voir même un peu plus bas ces derniers jours… Allez, on répète après moi « S’adapter ou disparaître ». Minimum dix fois par jour. Salutations à mes amis dinosaures, mes frères…


  40. Par Pierre Mestdagh, le 19 octobre 2017 à 8:35

    Pour ceux qui lisent l’anglais, voici un lien vers un complément d’explications à l’article de Gilles, qui explique bien les raisons qui ont poussé Adobe vers ce nouveau système:
    https://www.dpreview.com/opinion/6098625048/hello-lightroom-cc-embracing-the-future


  41. Par Gilles, le 19 octobre 2017 à 8:44

    @ jpt

    Merci mais… je n’ai jamais dit ni écrit que la courbe et le virage partiel avaient été supprimés.

    Non seulement il est prévu de les ajouter, mais ils existent déjà dans les déclinaisons mobiles de Lr CC.


  42. Par NicolasAix13, le 19 octobre 2017 à 9:02

    Merci Gilles pour cette réponse de normand ;-)
    On verra dans l’avenir. Je garde LR 6, et dans quelques années quand je changerai de boitier non pris en charge par LR6 à ce moment, je payerai cette location.


  43. Par Daniel Pesch, le 19 octobre 2017 à 9:11

    Bonjour,
    Savez-vous si les plugins de la Google Nik Collection sont compatibles avec Lightroom classic ?

    Cordialement,

    Daniel.


  44. Par Serge, le 19 octobre 2017 à 9:13

    Bonjour Gilles,

    Je me permets de réagir à cette hypothèse :

    « Lr Classic et Lightroom CC sur deux ordinateurs différents : Lr CC remplacera avantageusement une 2e session de Lr Classic sur un portable que vous emmenez partout en mode mobile, ça vous épargnera les sessions de fusion de catalogues en revenant de voyage. En déplacement, importez dans Lr CC, travaillez sur vos images, tout sera synchronisé sur votre poste principal resté chez vous. »

    Je suis pro, et ce genre de problématique est courante. Sur le terrain je télécharge les images sur mon portable MB, ce qui me permet de faire des sélections, réglages rapides, notations, montrer au client etc…).

    Une fois arrivé au studio, je n’ai rien trouvé de plus rapide et de fiable à ce jour que d’exporter mes images de LR sous forme d’originaux, et de transférer ces images sur l’ordinateur de bureau dans mon catalogue principal (via ethernet ou similaire). C’est assez rapide en fin de compte (je perds uniquement la chronologie et le détail de l’historique dans le module développement, mais ceci est une autre histoire…), tout le reste est bien évidement pris en compte.

    Si je comprends bien, Lightroom CC oblige de synchroniser les fichiers (originaux) du MB sur le Cloud. Selon le nombre de fichiers et la qualité de la connexion ce sera entre 10 minutes et plusieurs jours !!!! (je possède 2 boitiers, dont 1 5DSR, shoot en RAW, donc gros fichiers).

    Pour récupérer les fichiers sur l’ordinateur de bureau, idem…procédure de téléchargement de plusieurs heures (jours) …avant de pouvoir commencer à travailler…

    Quel pro peut fonctionner comme cela ? Je pense aucun…Il est courant de revenir d’une mission avec 4 à 8 GO d’images…

    L’idée est bonne, mais elle est tout aussi peu adaptée aujourd’hui que la sauvegarde en ligne. Nos fichiers restent désespérément trop lourds et nos connexions trop faibles…

    Une synchro directe entre portable et ordinateur de bureau par câble ethernet aurait été réellement pertinente. Est-ce possible ? A l’étude ?

    Pour moi, LR CC est à ce jour un gadget, aucunement adapté aux problèmes de synchro et de productivité des pros de l’image (et même les amateurs ont tous des boitiers qui fournissent des images de 20 ou 24 millions de pixels…bref…

    Son usage pourrait fonctionner avec des fichiers basse def…mais quel pro travaille uniquement avec des basse def ?

    Quand est-ce que Adobe prendra cet aspect réellement en compte ?

    Merci d’avoir pris le temps de me lire !

    Serge


  45. Par jean-claude Elichiry, le 19 octobre 2017 à 10:19

    Bonjour,
    si j’ai bien compris, l’abonnement perpétuel va disparaître au profit de l’abonnement mensuel. Ma question cette migration vers lightroom classic remplacera t-elle lightroom 6 ou est ce simplement une mise à jour de cette dernière? si non faudra t-l conserver les deux versions ou pourra t-on supprimer lightroom 6 pour ne garder que lightroom classic? je m’excuse mais n’étant pas un informaticien, j’ai toujours peur lors de mise à jour de faire une bétise.

    merci pour vos réponses.


  46. Par André Brugmans, le 19 octobre 2017 à 13:25

    Mettre ses images sur le cloud d’Adobe, c’est se livrer pieds et poings liés au réseau qui n’est pas toujours disponible. De plus, si Adobe estime un jour que mes photos sont intéressantes pour eux, rien ne les empêche d’en disposer d’une manière ou d’une autre. Je suis trop parano pour ce type de fonctionnement… Et puis quelle énergie dissipée dans la bande passante nécessaire; je déteste le cloud.


  47. Par jpt, le 19 octobre 2017 à 15:18

    Bonjour Gilles
    .
    Heuuu…
    Je dis avoir des difficultées avec le francais (c’est possible ^^)
    .
    Maius lorsque tu m’ecris cela, je cite:
    .
    « Non seulement il est prévu de les ajouter, mais ils existent déjà dans les déclinaisons mobiles de Lr CC. »
    .
    Ben…heuu… je comprends dans ta phrase:
    que ce n’est pas dispo sur LR CC 2017 à ce jour, et je parle evidemment de la version « desktop » (cad celle de l’ordi portable ou pc de bureau) et pas la version smartphone ou tablette.
    .
    SI iol est prévu de les ajouter c’est que pour l’instant ces fonctions n’existent pas (ou plus) sur cette 1Ere mouture de la version desktop.
    .
    Bonne journée


  48. Par christophe ducrocq, le 19 octobre 2017 à 23:09

    Bonjour Gilles,
    Merci pour cet article, à relire à tête reposée pour en tirer tout le jus.
    Deux questions me brulent les lèvres :
    -Quid de la gestion des couleurs d’affichage en 10bits/canal ?
    -Adobe a t’il envisagé un abonnement avec seulement LR Classic CC ? Un tarif d’appel un peu plus bas, lorsqu’on qu’on a nul besoin de Photoshop ni de cloud; en effet pourquoi payer un produit dont on a pas besoin, et cela permettrai peut être de contenter encore un peu plus de monde (dont moi. Mais serais je un doux rêveur ? ;-)
    Merci encore.


  49. Par Pat, le 19 octobre 2017 à 23:32

    Je n’a pas utilisé la version mobile car j’avais tout sur ( l’ancienne )version Cc . J’ai également calibre mon écran Eizo, sans pouvoir je faire sur mon IPad ou sur mon mobile samsung S7, je suis content de la gestion des mots clés de mes libellés et de mes paramètres d’export. j’ai un abonnement Lr/PS à 11€99. Si je dois stocker sur le Cloud mes 10go de l’abonnement ne vont pas suffire ! De ce fait mon coût mensuel va considérablement augmenter ! Et comment retrouver les filigranes mes paramètres d’export. Et les mots clés , hiérarchises sur la nouvelle version Cc ? Partir en dehors d’Adobe moi qui suit créateur de sites web avec DW , utilisateur de Acrobat et continuellement en apprentissage de Ps sera difficile surtout si je perds tout mon historique de travail sur LR ? Comprenez vous mon inquiétude ? Mon envie creative est menacée sérieusement.


  50. Par Gilles, le 20 octobre 2017 à 9:12

    @ Daniel Pesch

    Oui, il n’y a pas de raison que les plug-ins Nik ne soient plus compatibles.


  51. Par Gilles, le 20 octobre 2017 à 9:15

    @ Serge

    Ça c’est votre point de vue, que je ne partage pas forcément. Avec ma connexion ADSL, aucun problème pour rapatrier les images (de 5D MkIV).


  52. Par Gilles, le 20 octobre 2017 à 9:17

    @ Jean-claude Elichiry : merci de prendre la peine de lire l’article avant de poster des questions. Toutes les réponses y sont.


  53. Par Gilles, le 20 octobre 2017 à 9:19

    @ André Brugmans
    Votre remarque est tout à fait erronée et montre que vous n’avez pas compris le fonctionnement : ça marche aussi en mode hors-ligne et on peut aussi stocker en local.


  54. Par Gilles, le 20 octobre 2017 à 9:20

    Christophe Ducroq, je ne comprends pas la première question et pour la seconde, c’est non.


  55. Par Eric, le 20 octobre 2017 à 9:57

    Merci pour votre article.

    L’abonnement ne me dérange pas tant que lightroom Classic perdurera et sera implantée de nouveaux outils et maj.

    la seul chose qui m’inquiète c’est que Adobe décide de faire principalement évoluer le nouveau LR cc!

    et la c’est le drame :) :)

    bonne journée a tous.


  56. Par BLANC Jean-Jacques, le 20 octobre 2017 à 10:36

    Si je ne veux pas utiliser le cloud mais à la place un DD externe est-ce possible?
    Je m’explique ma configuration est la suivante:
    - Sur ordinateur fixe la version classique de Lightroom et la sauvegarde de toutes les photos
    - Sur ordinateur portable la version CC et les photos stockées en local sur un DDE au lieu du cloud.
    la synchronisation de LR Classic est-elle possible sur LR CC en local uniquement et jamais sur le cloud.
    Le cloud conserverait uniquement des aperçus dans ce cas et donc mémoire moindre .


  57. Par Jean-Paul, le 20 octobre 2017 à 11:38

    Bonjour à tous,
    Malgré les explications détaillées de Gilles tout ça me semble bien compliqué. Encore un marketing signé Adobe.
    Pour ma part je vais en rester à la version 6 sur mon PC sous Windows 7 sauvegardé sur un Synology. On ne se refait pas !
    De toutes façons la misère de la couverture 4G en région ne permet pas une utilisation nomade des outils. Et ça c’est incontestable. L’avenir est peut-être au cloud mais avec une vraie couverture haut débit. Heureux habitants des grandes métropoles pensez à la France d’en bas.
    Etant maintenant suffisamment âgés pour avoir connu le Kodachrome et l’Ektachrome je garde de bons réflexes et je ne visionne rarement mais photos avant 24 ou 48h. Donc la version standalone sur un vieux PC me convient.
    Ça me laissera le temps de voir venir la concurence.


  58. Par OlivierE, le 20 octobre 2017 à 14:05

    Comme d’autres, très déçu par le changement de modèle tarifaire.

    Le problème principale est que je n’exporte que peu mes photos, les regardants principalement dans LR. Je trouvais LR6 assez lent, et j’attendais avec impatience les améliorations de LR7.

    Simple amateur, je ne suis plus dans le coeur de cible d’Adobe. Et DxO ne propose toujours pas de fonction de catalogueur. Raah


  59. Par jeep64, le 20 octobre 2017 à 15:40

    Bonjour Gilles

    Merci pour votre article qui éclaircie bien les choses !

    Question: La dernière version de LR 6 encore téléchargeable, prend-t-elle en compte le nouveau Canon 6D mkII ?


  60. Par Gilles, le 20 octobre 2017 à 18:19

    @ Jean-Paul

    Et donc, si je vous suis, la 4G pourrie dans votre coin, c’est la faute du marketing Adobe ?


  61. Par christophe ducrocq, le 20 octobre 2017 à 19:01

    Bonjour Gilles
    Pour la question des 10 bits par couleur, j’ai lu qu’il fallait que toute la chaine OS/driver /carte graphique/ecran et logiciel supporte l’adressage sur 10 bits/couleur. Donc LR classic permet-il cet affichage en 10 Bits /couleur (Photoshop le peut )?
    En prévision de l’augmentation de l’usage du GPU par les programmes, acheté une carte Quadro M2000 avec 4Gb de vram, qui gère cela , et j’envisage de changer mon écran 22″ vieillissant contre un 27″ pour soulager ma vision et je profite de ce changement pour étudier la question , tant qu’a faire.
    merci pour tes lumières .


  62. Par CDM, le 20 octobre 2017 à 23:40

    Je viens de lire les nouveautés et tous les commentaires.
    Premièrement, utilisateur depuis la première bêta, j’ai acheté toutes les nouvelles versions, je suis vraiment déçu du passage à l’abonnement. J’aime Lr pour son aspect tout en un, je suis un grand fan du catalogage, mon workflow me satisfait à merveille. Mais je ne photographie pas assez pour payer tous les mois. 12 euros n’est pas grand chose dans l’absolu, sauf lorsqu’on utilise Lr 3 jours tous les 2 ou 3 mois. A la longue, ça fait cher payé. Eh non je ne dépense pas des milliers d’euros en matos, mon appareil et mes objectifs ont plus de 10 ans. Je dois être un « vieux con ».
    Si Adobe pense que son coeur de cible sont les professionnels ou les amateurs assidus et aguerris, ça peut se comprendre, mais alors proposer une fonction web qui propose les meilleurs photos du catalogue, c’est prendre ces photographes pour des idiots.


  63. Par marc labro, le 21 octobre 2017 à 5:57

    merci pour tes commentaires Gilles,
    ce serait bien que hsl devienne une retouche locale avec ces masques. un seul hsl c’est comme un seul réglage de netteté, c’est un peu juste :-)

    à quand les modes de fusion ?

    je suis intéressé par luminar pc. je viens de visiter leur site et je suis surpris qu’ils disent que lightroom (classic ?) n’autorise plus les plugins (topaz,… ?). c’est vrai ?

    je suis très étonné de ce vent de panique des gens à propos de LR classic. il apporte plein de nouveautés et les gens craignent qu’ils arrêtent le produit ???

    perso pour lr mobile, chaque fois que je veux jouer avec 50 images dans mobile ou dropbox ou avec ipad,… cela prend des heures et j’abandonne. seules mes photos à la volée de mon samsung s6 vont dans dropbox en jpg. comment les gens font-ils pour utiliser mobile à moins de 30kbytes/sec ???

    marc


  64. Par labro, le 21 octobre 2017 à 9:51

    non Gilles, ce n’est pas ce que Jean paul dit !!! c’est ce que je viens de publier dans une autre réponse. uploader des fichiers raw de d750… sur dropbox, cloud,,… est un cauchemar. une image à la rigueur mais 50 tu oublies.
    chez moi pas encore de vdsl donc 6Mbytes/sec dont 4 bloqués pour la tv digitale donc je download à 300kbytes/sec max.
    compte le temps pour un raw de 30Mbytes !
    et puis de la retouche sur un ecran 10″ faut pas rêver
    donc au final je suis pas fan du cloud pour des raw

    marc


  65. Par Nicolas, le 21 octobre 2017 à 12:59

    Je possède Lightroom en licence perpétuelle, je n’ai rien à faire de Photoshop. Le cloud ne m’intéresse nullement et je gère mes photos sur un seul PC.
    Bon courage quand on revient avec 20Go photos pour uploader ça sur le cloud avec un débit de 1Mo.
    Conclusion : je reste à la v6 et on va voir ce que propose la concurrence…


  66. Par Mtt, le 22 octobre 2017 à 16:50

    Bonjour Gilles,

    Merci pour cet article (… et les formations V2B ;) ).

    Petite question liée à mon organisation personnelle:

    Dans les abonnements qui comprennent LR Classic, celui-ci peut-être installé sur deux ordi maximum comme précédemment? ou cette limite est-elle modifiée?

    Merci d’avance,
    Mtt


  67. Par Romain, le 22 octobre 2017 à 23:33

    Hello,
    merci pour l’article. Il y a juste trois semaines je venais de souscrire à l’abonnement…après avoir longtemps pesté contre…he oui ! L’abonnement il y a du pour et du contre…
    J’ai donc fait la mise à jour… effectivement il n’y a pas de grands changements dans Lightroom Classic.
    Par contre je trouve que les performances se sont dégradées avec cette version, ou plutôt qu’il y a beaucoup de petits blocages par exemple : un panorama qui ne se termine pas ou prend beaucoup de temps, la « beach ball of death »= la petite roue colorée qui apparait quand la synchro avec Lightroom mobile se lance, synchro qu’il faut souvent redémarrer à la main. Bref il y a pas mal de petites accroches dans cette nouvelle version. J’espère une mise à jour très rapidement.


  68. Par Gilles, le 23 octobre 2017 à 9:28

    @ christophe ducrocq

    Désolé mais ce n’est pas mon domaine. Ce que je sais, c’est que le fux dans le module développement est 16 bits et, ensuite, la conversion pour affichage est prise en charge par macOS sur Mac, et faite en 8 bits sur PC sous Windows.


  69. Par Gilles, le 23 octobre 2017 à 9:29

    @ Carlos

    Je trouve vos conclusions quelque peu excessives.


  70. Par Gilles, le 23 octobre 2017 à 9:32

    @ Romain

    Je ne fais pas les mêmes constations. Pour moi, cette version de Lr présente vraiment un gain en fluidité.


  71. Par Olivier, le 23 octobre 2017 à 15:07

    Je continuerai à utiliser ma version 5.7.1 tant qu’elle fonctionnera, mais il est hors de question pour moi de passer à l’abonnement que je considère comme une sorte de « prise en otage ». Et puis l’abonnement me coûtera bien plus cher sur la durée.
    J’ai découvert DXO 11 en début d’année et même si ergonomiquement LR reste supérieur, il va certainement devenir au fil du temps mon logiciel de développement principal, sachant que le catalogage n’est pas du tout ma priorité (étant informaticien, mes dossiers sont organisés de façon très rigoureuse).
    Je trouve dommage cette politique d’Adobe qui est pour moi un joli coup de leur part pour s’en mettre un peu plus dans les poches…
    Reste à espérer que DXO ne fasse pas la même erreur…


  72. Par Helene, le 23 octobre 2017 à 18:36

    Après plus de 20 ans avec Adobe PS et ensuite LR en tant que Photographe Pro, il est temps en effet de passer a autre chose et choisir de ne plus être en « otage »….Bye Bye Adobe & Consorts…


  73. Par Nassoy Patrice, le 23 octobre 2017 à 21:46

    Bonsoir,
    J’ai craqué pour le LR CC 1T à 11,99euros/Mois.
    J’ai commencé l’upload des photo de mon DD (ma connection DSL est lente en Up link). Maintenant je ne sais pas si c’est normal mais le transfert commence à saturé mon disque (je suppose que c’est le résultat de la creation des aperçus)… Quelqu’un peut t’il me dire si cela est normal.. J’ai un Mac Book pro avec un SSD de 512G qui va saturé… Un moyen de minimiser cette console de DD?
    Merci
    Patrice


  74. Par Romain, le 23 octobre 2017 à 23:32

    Je n’ai jamais eu de bloquage comme ça avec la version 6… là il faut parfois relancer Lightroom pour le débloquer….
    J’ai une autre question qui n’a rien à voir avec la colle : est il possible de déplacer une pile en entier d’un album à un autre ?
    Je trouve le système de pile de Lightroom globalement assez mal foutu, il n’y a pas de raccourci clavier pour supprimer une photo d’une pile (l’enlever de la pile) ? Quand je fais la fusion de plusieurs photos (HDR ou Pano) issues d’une même pile pourquoi la nouvelle photo n’est pas inclus par défaut dans la pile ?


  75. Par Cédric, le 24 octobre 2017 à 15:05

    Cette formule d’abonnement obligatoire ne me va pas du tout du coup je reste a la v6 le temps de trouver une alternative chez la concurrence … Dommage, j’ai utilisé lightroom depuis la 1.0 mais la trop c’est trop …


  76. Par Olivier, le 24 octobre 2017 à 17:08

    Bonjour
    Merci pour toutes ces précisions.
    J’utilise Lightroom depuis la première version, ainsi que la version mobile et web dont je très content.
    Cependant même si j’ai une très bonne connexion en upload, les 20 Go sont loin de suffire pour stocker les 3To de photos de ma bibliothèque, surtout qu’une sortie photo avec la taille actuelle des fichiers peut dépasser les 20 Go… . J’ai cru comprendre qu’il y a une offre à 23 € pour un To et ensuite 11 € le To supplémentaire mais l’addition risque d’être salée!
    D’où ma question. Ligthroom CC permet-il une fois de retour de voyage par exemple d’exporter les photos avec un fichier xmp par exemple afin de les importer dans Lightroom classic sur disque dur afin de garder les modifs effectuées.
    En vous remerciant
    Olivier


  77. Par Hydra, le 26 octobre 2017 à 12:19

    Bonjour Gilles, merci pour votre tuto sur le masquage de gamme, c’est le seul vraiment clair que j’ai trouvé.
    En revanche, je trouve vos remarques positives répétées sur le système d’abonnement et de Cloud un peu suspect. Il est évident que payer 12 €/mois cela fait 432 € sur trois ans, durée moyenne de performance des softs Adobe. Après, il faut certes changer de version. Mais en 3 ans, on aura payé 3 fois une version « normale » de LR. Surtout si on a pas besoin de Photoshop. Ce nouvel usage qui consiste à ne vendre les softs que par abonnement est la grande arnaque des ces dernières années. En outre, j’en ai personnellement plein le dos du matraquage des éditeurs pour le Cloud. Je n’en ai rien à faire, je n’en veux pas, je n’en voudrais jamais. On se fait déjà tracer, espionner, par google et consort toute la journée, pour ne pas en plus leur livrer sur un plateau nos photos. Et pourquoi pas les clés de notre maison, nos références bancaires, etc. Les photographes qui tiennent à leurs photos effectuent des sauvegardes régulières, c’est le cas de TOUTES les personnes que je connais, on est donc bien loin des 1/1000 que vous évoquez. Vos propos me chagrine presque, car, quasiment tous les sites photos en français un peu importants que je fréquente sont clairement rémunérés pas une ou des marques et la tendance se renforce d’année en année. Il n’est donc pas possible, soit de l’annoncer clairement, soit de faire autrement ?


  78. Par Gilles, le 26 octobre 2017 à 17:21

    Bonjour Patrice, Lr CC met effectivement les images en transit temporairement sur le DD. Il va falloir y aller progressivement et peut-être augmenter la valeur d’occupation avec le curseur situé dans les Préférences, onglet Stockage local.


  79. Par Gilles, le 26 octobre 2017 à 17:22

    @ Romain, parce que c’est au libre choix de l’utilisateur !


  80. Par Gilles, le 26 octobre 2017 à 17:24

    @ Olivier

    Si tu utilises Lr CC en voyage et que tu y charges tes images, elles seront automatiquement copiées dans ton catalogue Lightroom Classic, ce qui t’épargne la fastidieuse fusion de catalogues à ton retour.


  81. Par Gilles, le 26 octobre 2017 à 17:29

    @ Hydra
    Moi ce sont vos propos qui me chagrinent. Je n’ai aucun partenariat commercial avec Adobe, je ne touche pas un centime, je suis bêta-testeur (ce que je ne suis pas en principe sensé étaler en public) et malgré tout, je mets un point d’honneur à payer mon abonnement comme tout le monde.

    Voilà donc pour cette mise au point, je regrette qu’on puisse mettre en doute mon honnêteté et, oui, je ne m’en suis jamais caché : je trouve que l’abonnement est une excellente politique commerciale et j’encourage les utilisateurs à l’adopter, et ce depuis 3 ans.


  82. Par Cyrille974, le 27 octobre 2017 à 8:57

    Bonjour,
    Malgré ma réticence à l’abonnement j’ai décidé de passer à CC Classic et surprise ! Depuis le site d’Adobe j’obtiens le message
    Purchase Unavailable
    This product isn’t available for purchase in your country or region (Réunion).
    Eh oui je suis bien à la Réunion mais je ne vois pas pourquoi l’achat m’y est interdit. Alors que jusqu’ici j’avais toujours acheté LR (depuis la V3) du même endroit.
    D’autres réunionnais ont-ils eu le problème ?
    Merci


  83. Par Gilles, le 27 octobre 2017 à 11:49

    Cyrille, je vous suggère d’appeler le support clientèle pour trouver une solution.


  84. Par Marco Cucinato, le 28 octobre 2017 à 10:03

    Cyrille,

    j’ai fait remonter le problème en interne. Je vous tiens au courant.


Faire un commentaire